samedi 12 mai 2012

Des fourmis dans les jambes - Arnaud Gautelier & Renaud Pennelle





Des fourmis dans les jambes
Arnaud Gautelier / Renaud Pennelle
Édition Emmanuel Proust, 2012
137 pages
 
Genre(s) : Bande-dessinée
.
.



.


.
Merci à
et aux éditions

Résumé :
 
Alex a 33 ans, publicitaire ambitieux, il est marié, et a une petite fille adorable. La vie idéale ?... Non ! Depuis 13 ans, Alan se bat contre un ennemi invisible : la sclérose en plaques. Voici raconté en BD – et avec humour, ses séances de chimiothérapie, ses rendez-vous avec le neurologue, ses galères dans les transports… Soit son combat au quotidien pour avoir, coûte que coûte, une vie (presque) normale.
.
 .  
Mon avis :

Après "Les petits succès sont un désastre" de Sonia David en janvier dernier, voila une nouvelle découverte grâce à la Masse Critique de Babelio, consacrée cette fois-ci aux BD, un grand merci donc au site et aux éditions Emmanuel Proust pour ce partenariat !
Cette BD m'attirait tout particulièrement grâce à son sujet, le héros Alex est atteint d'une sclérose en place, et nous raconte durant 140 pages un petit morceau de sa vie, le regard des autres, ses rendez-vous avec les médecins, son quotidien avec sa petite famille... Bref c'est quelque chose qui me parle beaucoup, mon père étant malade (mais pas d'une sclérose en plaque...), mais surtout j'avais envie de découvrir cette BD car le résumé promettait de parler de ce sujet avec humour et non pas de façon pathos ou déprimante, ce que je fuis volontiers !
Et chose promise, chose due, car j'ai vraiment ri à certains moments, Alex fait preuve de pas mal d’auto-dérision sur sa maladie (comme lorsqu'il se lève de son fauteuil roulant en pleine foule en criant "Je me lève, je marche, MIRACLE !" qui m'a fait éclater de rire !) et il a également une bonne répartie, c'est un personnage très attachant que j'ai beaucoup apprécié.
Les autres personnages sont trop en retrait pour vraiment en parler, je retiens juste Chloé, la femme d'Alex, qui m'a aussi fait sourire grâce à certaines de ses répliques !
Outre les moments drôles de l'histoire, cette dernière est aussi touchante, il y a des hauts, des bas, tout cela m'est familier et donc cela a un effet particulier sur moi, mais cette BD pourra tout aussi bien toucher quelqu'un qui n'a pas de rapport avec la maladie sans problème, c'est raconté de façon simple, sans chercher a tout prix à tirer les larmes ou à apitoyer, c'est vrai, authentique et j'aurais aimé que cette BD soit un peu plus longue pour continuer à suivre Alex encore un petit peu.
Un sans faute pratiquement, je regrette seulement que le récit s'arrête un peu brusquement, la fin est très jolie mais je suis toujours un peu déçue quand une histoire est coupée en plein élan !

Côté dessin, j'avoue que j'étais assez dubitative au moment de ma lecture, déjà je m'attendais à de la couleur et au contraire il n'y en a aucune, les 140 planches sont toutes en noir et blanc, cela m'a un peu déçue quand je l'ai découvert, mais il faut dire que "Des fourmis dans les jambes" est plus long que les autres BD que je connais (les rares que j'ai eu l'occasion de lire ne dépassaient pas les 50 planches...) donc l'absence de couleur vient peut être de là ?!
En ce qui concerne les dessins en eux mêmes, pendant ma lecture j'ai eu de temps en temps un peu de mal avec certaines vignettes que je trouve brouillonnes mais globalement le style de Renaud Pennelle m'a plu, il est bien accordé avec l'histoire, je fais notamment référence aux passages où Alex fait des crises, les dessins à ces moments là sont "nerveux", presque agressifs et il font bien ressentir la souffrance du personnage; ou encore les moments plus joyeux où les dessins sont plus doux, plus épurés...

Pour finir, encore merci à Babelio et aux éditions Emmanuel Proust pour m'avoir fait découvrir cette bande dessinée qui vaut vraiment la peine d'être lue !

Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire