dimanche 30 septembre 2012

Le monde de Narnia, tome 7 : La bataille finale - C.S. Lewis





Le monde de Narnia; Tome 7 : La bataille finale
C.S. Lewis

Édition Gallimard, 2005
Traduit par Philippe Morgaut
112 pages
 
Genre(s) : Jeunesse, Fantasy

.
 .
  .
.  .
 
 .  . 
  . 

 
Série : Le monde de Narnia
 
.
1. Le neveu du magicien
2. Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique
3. Le cheval et son écuyer ---> #
4. Le prince Caspian ---> #
5. L'odyssée du passeur d'aurore ---> #
6. Le fauteuil d'argent ---> #
7. La dernière bataille
 
 .
Résumé :
.
Seul, captif, désespéré, le dernier roi de Narnia appelle à son secours les enfants qui, tant de fois, par le passé, ont sauvé le royaume de la destruction. Jill et Eustache se retrouvent donc, à nouveau, transportés dans l'univers enchanté de Narnia dont ils rêvent chaque jour en secret. Mais parviendront-ils, cette fois, à éviter le pire ? Car cette aventure pourrait bien être la dernière...
.
 .
Mon avis :
.
Après plusieurs semaines de lecture, voila le septième et dernier tome du monde de Narnia, et je peux maintenant le dire : punaise enfin ! (Et je dis "punaise" pour être polie !)
Arrivée là je n'espérais plus de coup de cœur, même pas une lecture agréable en fait vu le mal que j'avais eu à finir le sixième tome et c'était une bonne chose de revoir mes espoirs à la baisse car sans être le plus mauvais volume de la saga, ce dénouement est tout de même un sacré bordel (y a pas d'autre mot !)

[Je préviens par avance : si vous n'avez pas lu ce dernier tome, et que vous comptez le faire (maso va :D) alors ne lisez pas ce qui suit car il va y avoir du spoiler !]

C.S. Lewis, non content de nous avoir gonflé tout le long du livre avec ses idées chrétiennes, s'est complètement lâché en cette fin de saga et nous a fait un reboot du jugement dernier !
Dieu, le Diable, le paradis où tout le monde il est gentil tout le monde il est heureux, les pommes... Tout y est ! Plus de 800 pages pour en arriver là et pour surtout se rendre compte que Narnia n'est en fait pas le vrai Narnia, que ce n'est qu'une ombre, une copie, ça donne un peu l'impression de s'être fait pigeonner !
A quoi a servit toutes les aventures des précédents tomes si c'est pour arriver à ce résultat ? C'est ce que je me suis demandé sur le moment, moi qui reprochait les dénouements faciles jusqu'à maintenant, ce n'était rien comparé à ce dernier volume; les gentils vont dans le paradis d'Aslan et les méchants vont en enfer chez Tash, sérieusement c'est ça la fin de Narnia ? J'aurais C.S. Lewis en face de moi je lui dirai "tu t'es pas foulé sur ce coup là, feignasse !"

En dehors de ce final plus que douteux, l'histoire de ce dernier tome suit le singe Shift qui a déguisé son ami (ou plutôt son bouc émissaire vu sa façon de le traiter) Puzzle, un âne, en Aslan le lion pour prendre le pouvoir à Narnia.
A aucun moment, les animaux de Narnia ne se doute de la machination, ils tombent tous dans le panneau et ils gobent tout ce que le singe peut leur dire, j'ai été consternée et agacée par leur naïveté et j'ai eu l'impression que Lewis nous prenait pour des crétins avec une histoire pareille.
Pendant ce temps, les Calormènes (les vilains pas beaux à la peau foncé du tome 3, oui parce qu'en plus d'être un fanatique religieux et de ne pas aimer les femmes, C.S. Lewis était raciste, l'homme parfait donc... ou pas !), sous les ordres de Shift, capturent le prince Tirian, descendant de Caspian. C'est finalement Jill et Eustache (les héros du tome précédent) qui débarquent pour venir en aide au jeune prince.
Comme d'habitude, tout se résout très facilement et sans surprise, je ne m'attendais plus à rien de prenant donc au moins je ne suis pas déçue.

En revanche, je le suis par la bataille évoquée dans le titre de ce tome qui ne dure que deux pages et n'a vraiment rien de fabuleux, je trouve que Lewis n'est pas doué pour raconter une histoire mais quand il s'agit de décrire une bataille, c'est encore pire... Je savais qu'il ne fallait pas m'attendre à quelque chose de sanglant avec des tripes qui volent et des décapitations à la pelle mais j'espérais au moins un sursaut pour ce passage là, et finalement une bagarre entre poivrots qui sortiraient d'une taverne complètement bourrés serait plus épique que la bataille de ce tome !

Pour les personnages, le bilan est aussi médiocre, aucun ne sort du lot, le seul que j'ai un peu apprécié est l'âne Puzzle (ça c'est le côté souffre-douleur qui m'inspire de l'empathie !) les autres m'ont laissée indifférente, que ce soit les nouveaux, ou les anciens, Poly et Digory (les enfants du premier tome, devenus adultes maintenant) Peter, Edmund et Lucy, -Susan étant bannie car ce n'est qu'une pauvre dinde, oh pardon, une jeune femme superficielle (d'ailleurs je me demande quelque chose, ses frères, sa sœur et leurs parents sont donc morts et partent vers le paradis / le vrai Narnia, mais que devient Susan ? Elle aussi a passé l'arme à gauche et a atterri en enfer ou est-elle toujours vivante ? Je l'avoue, j'ai un peu survolé ma lecture, donc je suis peut être passée à côté de la réponse !)- j'ai trouvé que tout ce petit monde ne servait à rien, juste pour la décoration et c'est tout !

C'est donc un mauvais tome pour clore cette saga qui ne restera pas dans mon esprit bien longtemps, je ne comprends pas comment cette série a pu être un succès, mais je pourrai au moins dire que j'ai lu Le monde de Narnia en entier (faut bien trouver des points positifs :D)

 .
Ma note :

8 commentaires:

  1. Je vois qu'on a ressenti la même chose à cette lecture du tome 7 ! J'avais aussi eu l'impression de m'être fait avoir en beauté avec ce faux Narnia ! Franchement, le pire tome de la saga !

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'ai été très décu de la fin. Par exemple c'est presque si Aslan leur disait comme si ne rien était '' En passant vous et vos parents êtes mort mais se n'ai qu'un détaille sans importance'' Voyons, tous le monde sais que la mort de nos parents et de savoir que vous ne les reverez plus jamais n'affecte personne (sarcastique). De plus, je n'aime pas le style d'écriture de l'auteur. Bref, se livre était une déception totale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ! "Vos parents sont morts" oh ça fait rien... "Ah et vous aussi vous êtes morts au fait" c'est pas bien grave... Nan mais vraiment c'est pas une réaction normale ça, ils viennent d'apprendre que leurs parents ont crevé et eux aussi accessoirement et ils prennent ça comme si on leur annonçait qu'il pleut ! Soit Lewis prenait ses lecteurs pour des débiles soit il était sous acide je ne vois que ça ! Enfin bon comme tu dis, c'est une déception, et ça sur tous les points.

      Supprimer
    2. En fait ce n'est pas que ce n'est pas grave mais le fait qu'ils ne reviendront pas dans leur monde (leurs parents non plus puisqu'ils sont à Narnia, enfin le vrai, le paradis d'Aslan), tous ceux qui ont suivis un peu les précept d'une religion n'importe laquelle sait pertinament que la terre est le purgatoire, et que selon ses actes ils vont ensuite au paradis ou en enfer. Bref de toute façon que vouliez-vous qu'ils fassent ils sont tous morts et aux dernières nouvelles les morts ne pleurent pas. En gros si vous n'aviez pas encore compris ont se trouve en plein dans la seconde guerre Mondiale, les enfants vont a Narnia à chaque fois qu'ils frôlent la mort, ce qu'ils y vivent leur permet de dédramatiser ensuite ce qui se passe chez eux ainsi que leur redonner du courage pour affronter la vie qui ne devait pas être rose tous les jours. A la fin ils meurent, oui comme des centaines d'enfants à l'époque, mais ils arrivent dans un monde qu'ils connaissent bien, dans lequel ils se sentent mieux que chez eux, ils doivent se battre s'est un fait mais quel acte n'est pas un combat quotidien entre le bien et le mal? On nous apprends tous petits ne fait pas ça ce n'est pas bien, fais ça c'est bien (ne serait-ce que la politesse). Alors oui ils meurent (comme tout le monde un jour), oui c'est dramatique, mais dans le livre leurs esprits ne sont pas morts il me semble, et à l'époque des morts il y en avait partout de nouveau tous les jours. Maintenant chez nous la vie est considérée comme sacrée mais en temps de guerre on ne regarde pas pour envoyer un homme/femme et ça finira peut-être par des enfants si besoin, aller se faire tuer pour défendre la majorité du peuple. Malheureusement ceux qui ont été déçus sont ceux qui je penses s'attendait à un livre pour enfant genre Disney ou tout se termine bien or reprenez les contes originaux de Disney comme la petite Sirène qui finit en écume, Blanche Neige qui met des sandales métaliques chauffées à blanc au pieds de sa belle mère pour la faire danser lors de son mariage, Cendrillon qui force sa belle mère et ses belles soeures à devenir ses domestiques, la belle au bois dormant qui dort véritablement 100 ans, la princesse qui balance le crapaud contre le mur, et ce dernier qui se transforme ensuite en prince, etc... La vie n'est pas tendre et ne le saura jamais, avis d'une athée qui sait bien pourquoi. Celui qui n'as pas vu venir que se livre relate des principes de religion n'as pas compris les livres qu'il à lu dès le premier chapitre de l'intégrale on le sait, ensuite il est réappuyer dans "le cheval et son écuyer", la fin ne pouvait être différente, Dieu, Diable, Paradis, Enfer... Il y a des gens qui ont besoin de cela pour avoir de l'espoir, c'est toujours mieux qu'ils s'y raccrochent plutôt que de finir fou. Imaginez-vous en temps de guerre, a quoi pouvait bien se raccrocher les gens pour supporter les pertes qu'ils subissaient? Et les enfants? Je ne sais quel âge avait l'auteur du livre à cette époque ou celui de ses parents mais revu par un enfant ça donne cela. De l'imaginaire pour s'évader de l'horreur quotidienne, et se préparer à supporter tout ce que l'esprit humain ne pourrais pas en temps normal. Regarder le film Sucker Punch, il vous montreras peut-être ce que l'esprit peut faire afin de supporter la barbarie humaine.

      Supprimer
  3. Je remercie infiniment l'auteur de ce dernier commentaire qui a su percer, expliquer et défendre le véritable but des Chroniques de Narnia. Quand on ne comprend pas le sens d'une oeuvre, inutile d'essayer de crier sur tous les toits qu'elle est mauvaise, mais il faut se remettre en question, cha'ger de point de vue, et chercher plus loins pour comprendre ce qui n'est pas clairement écrit. Si l'on se donne la peine d'avoir l'esprit assez ouvert biensûr, ce qui n'est visiblement pas le cas de tout le monde.
    P.S. "Sucker Punch" est un véritable chef-d'oeuvre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne prendrai même pas la peine de répondre à votre commentaire qui pue le mépris à plein nez. Et ne vous inquiétez pas pour mon esprit il est parfaitement ouvert, contrairement au votre apparemment vu que vous n'avez pas l'air d'accepter que je puisse avoir un avis différent du votre !

      Supprimer
    2. Ooooooo mais c'est le clash!!! XD
      Non sérieusement perso je me fiche de vos avis, qu'ils soient bon ou mauvais. J'ai juste une question, je n'ai pas compris pourquoi Susan a été bannie, je sais qu'elle est craintive et tout et tout et qu'elle a perdu la fois... bref, je n'ai pas compris comment et pourquoi et qu'est elle devenue? J'ai lu quelque part que l'auteur avait déclaré que l'histoire de Susan n'était pas fini mais cet auteur était mort avant de pouvoir écrire quoi que ce soit... Donc je pense qu'on ne saura jamais réellement ce qui lui est arrivé mais je tiens quand même à avoir vos avis, je trouve cela interresant de partager nos avis. Bien sur quand tout le monde garde son calme et juste écoute l'avis des autres et l'accepter tel qu'il est, par contre je ne suis pas contre les "répliques" qui pourrait convaincre de changer d'avis. Bref je suis peut être pas très clair dans mes propos, si c'est le cas excusez moi, et désolé si j'ai fait certaines fautes d'orthographe (j'ai 14 ans et je suis pas très doué pour l'écriture 😅)

      Supprimer
    3. Alors ma lecture date et je ne me suis pas intéressée aux éventuels projets de l'auteur avec l'histoire de Susan, mais pour ce dont je me rappelle Susan a été bannie parce qu'elle ne croyait pas en Narnia (donc n'avait pas la foi effectivement) et parce qu'elle était coquette en gros (ça sonne débile dit comme ça, mais bon s'intéresser à son apparence c'est surement un péché, je sais pas, donc ça justifie que tu sois virée du Paradis apparemment :D)

      Supprimer