mardi 4 décembre 2012

Lucile Rhodes - Jean-Claude Mouëza


 Lucile Rhodes
Jean-Claude Mouëza
Édition Oliane, 2012
550 pages
 
Genre(s) : Fantastique, Jeunesse

.
 
 .
 .
.
  . Résumé :
.
« Fuir Jewel, tous les jours. échapper à sa traque dans ce monde en ruines, et par-dessus tout, protéger la sphère. Voilà ce qu'est ma vie, aujourd'hui. Mais je continuerai, car j'ai juré de ne pas laisser à cet homme le pouvoir de reconstruire le monde. J'ai l'éternité pour cela.
Si vous trouvez ce journal et que vous décidez de lire ces quelques pages, vous saurez tout sur ce qui a causé ce désastre. Et si vous avez de bonnes intentions, nous nous retrouverons sûrement sur le même chemin. »

Lucile est une jeune fille dynamique et moderne qui vit avec son père dans une très belle maison, à une époque où le charbon et la vapeur font tourner le monde. Mais la fin de ce monde est annoncée, et certains sont accusés d'être responsables de l'apocalypse proche, comme ces bateleurs installés dans un camp insalubre, loin de la ville. Lucile ferait tout pour leur venir en aide.

Mais ses grands idéaux de justice seront brisés le jour où un ancien ami lui fera franchir la Grande Porte de Verre, seconde entrée de Beetrink School, la pire école de la ville.
Lucile sera alors livrée à elle-même dans le Monde sans la Mort, métamorphosée en une autre. Devenue sombre, déterminée et sans pitié, elle sera entraînée loin de chez elle pour mettre en œuvre les plans diaboliques de ceux qui ne veulent pas voir le monde renaître.
.
 .
Mon avis :
.
Il y a quelques semaines, l'auteur m'a contactée sur Babelio pour me proposer de chroniquer ce livre. Après avoir lu les trois premiers chapitres en ligne, j'étais curieuse de connaître la suite et j'ai donc accepté.
Globalement cela été un bon moment de lecture mais certaines choses m'ont gênée et ont un peu terni mon impression...

Mon plus gros reproche serait que finalement j'ai été souvent perdue dans cette histoire; les sphères, la porte, le journal, Jewell, la traque des bateleurs, les deux mondes parallèles... C'est une histoire bien riche et c'est par moment assez difficile de s'y retrouver et je dois dire que certaines choses m'ont complètement échappé, une relecture d'ici quelques années ne sera pas inutile pour éclaircir tout cela !
Malgré tout, même si j'ai eu du mal à tout comprendre, j'ai apprécié que les événements s'enchaînent sans cesse, il se passe toujours quelque chose et l'envie de connaître la suite et le fin mot de l'histoire ne m'a pas quittée jusqu'au bout du livre, je regrette juste que la fin bien que réussie soit un peu rapide et abrupte, le récit s'arrête dans son élan et j'espère vraiment qu'il y aura une suite car là je suis un peu frustrée !
En dehors de cela, j'ai apprécié l'originalité de l'histoire, il y a un fond de fantastique sans que cela soit au premier plan, mais aussi un ton plus grave, comme les passages concernant les bateleurs qui font penser à l'oppression des juifs lors de la Seconde Guerre Mondiale, et une bonne dose de suspense.

L'univers mis en place par l'auteur est également très intéressant, c'est un monde qui ressemble au notre mais qui est aussi très différent, à la fois plus ancien (c'est surtout l'utilisation du charbon qui me donne cette impression !) et plus moderne -avec une petite dose de magie bien agréable-, c'est particulier et je me suis très souvent demandé à quelle époque j'avais atterri mais j'ai beaucoup aimé cet univers, c'est d'ailleurs dommage car j'ai l'impression qu'on l'a à peine exploré et qu'il reste beaucoup de choses à découvrir, encore une fois je ne cracherai pas sur une suite !
Le sentiment d'être restée en surface concerne aussi certains points de l'histoire, la relation de Lucile et Fred par exemple, ce n'est pas indispensable mais cela aurait été bien d'en savoir un peu plus... Ou encore sur certains personnages, si l'intrigue m'a plu, les protagonistes eux ne m'ont pas franchement convaincus, sur plus de 500 pages je m'attendais à ce que leurs personnalités soient approfondies et ce n'est pas vraiment le cas, certains sont manichéens, et d'autres sont présents du début du livre à la fin sans que nous en sachions beaucoup sur eux finalement. La seule que je ne met pas dans le même panier est, heureusement, l'héroïne Lucile, qui a le droit à une jolie évolution, au départ c'était une gamine assez tête à claques mais peu à peu elle prends du plomb dans la tête et gagne en courage, ce qui n'est pas un mal !

En ce qui concerne la plume, c'est agréable, rythmé, léger, et suffisamment descriptif pour être immergé sans que cela devienne trop lourd, il y a cela dit quelque chose qui m'a "choquée" c'est de temps à autre l'utilisation dans les dialogues de mots comme "bigre" ou "malotrue" cela n'arrive pas à chaque page, c'est rare mais j'ai tiquer dessus !

J'ai relevé plusieurs points négatifs comme vous le voyez mais j'ai tout de même bien aimé cette lecture, et je remercie encore une fois à Jean-Claude Mouëza pour cette découverte !


Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire