mardi 15 janvier 2013

Le dictionnaire de Laurent Baffie - Laurent Baffie

.
.
 .


  Le dictionnaire de Laurent Baffie 
Laurent Baffie 
Édition Kero, 2012
205 pages 

Genre(s) : Humoristique








 .
Résumé :
.
Enfin un dictionnaire drôle !
Près de 500 définitions, citations, explications.

Adolescence : Période pendant laquelle on prend son pied avec sa main.
Conscience : Petit caillou dans la chaussure qui nous aide à marcher droit.
Enterrement : Dernière sortie en boîte.
Escargot : Limace qui a accédé à la propriété.
Grammaire : Règles douloureuses.
Homard : Crustacé décapode accusé de meurtre par une illettrée.
Lépreux : Persona non gratta.
Portier : Ouvre-boîte.
Zèle : Pratique idiote qui consiste à travailler plus pour gagner pareil.
.
 .
Mon avis :
.
Probablement un livre que je n'aurais jamais lu si je n'avais pas dû l'emballer pour ensuite l'offrir à mon frère à Noël (oui parce que l'emballage des cadeaux c'est toujours moi qui me le farcis !) vu que je ne suis pas une fan de Laurent Baffie, mais je me suis dit qu'en deux heures maximum ce serait plié, que c'était l'occasion et qu'après tout ce serait peut être drôle.
Et effectivement, c'est le cas, pas de quoi se casser la mâchoire à force de rire mais largement de quoi sourire et passer un bon moment de lecture, l'humour ne vole pas haut, il y a pas mal de jeux de mot pourris (ce n'est pas un reproche, j'adore les jeux de mots moisis =D), des blagues scabreuses, mais de temps en temps ce genre d'humour à la con est suffisant pour m'amuser !
Je n'attendais rien de ce livre mais finalement j'ai trouvé le tout assez sympathique.


Extraits :

Anecdote : Petite histoire qui prend des plombes quand c'est Michel Drucker qui la raconte.
Cannabis : Substance qui m'a aidé à écrire ce livre et qui devrait vous aider à le lire.
Chantage : Si vous n'aimez pas ce livre, je me suicide...
Majeur : Doigt indispensable pour rouler dans Paris.
Statistique : D'après mes calculs, 69% des lecteurs de ce livre seront satisfaits, 19% seront déçus, 7% seront furieux d'avoir claqué 15,90 euros pour une merde pareille et 2% me rechercheront partout dans la ville pour me faire bouffer cette ouvrage feuille par feuille.
Théâtre : Endroit où on baille au Corneille.


Ma note :

1 commentaire:

  1. Chien : Un chien c'est comme l'homme, il remue toujours sa queue quand il voit sa maîtresse.

    RépondreSupprimer