samedi 9 mars 2013

L'énigme de Saint-Olav - Indrek Hargla

.
.
 .
 L'énigme de Saint-Olav 
Indrek Hargla  
Édition Gaïa, 2013
Traduit par Jean-Pascal Ollivry
330 pages
 .
 .
   Genre(s) : Polar, Historique

.
  .  

.
  . 
Merci à
 
et aux éditions 


  .
Résumé :
  .
Tallinn, 1409.
Sur les hauteurs de la ville, les chevaliers teutoniques incarnent une aristocratie en fin de règne, tandis que la ville basse de Tallinn brasse une population métissée et contrastée. On y croise orfèvres, compagnons maîtres chanteurs, marchands de l'ordre des Têtes-Noires et chefs de guildes, dans l’activité bouillonnante du port de commerce de la Hanse. Un haut responsable de l'ordre des chevaliers est retrouvé décapité à la porte du monastère, une épée ensanglantée abandonnée à la hâte sur le chemin de la ville basse. Le bailli fait appel à son fidèle ami Melchior, l’apothicaire, réputé pour son ingéniosité. Courtisé pour une liqueur de sa fabrication, Melchior est un esprit éclairé au sein d’un monde obscurantiste et naïf. Il faudra toute sa perspicacité pour démêler « l’énigme de Saint-Olav ».
Un polar médiéval envoûtant.
.
 .
Mon avis :
.
Lors de la dernière Masse Critique de Babelio, j'avais coché trois titres, deux me faisaient énormément envie ("Loup, y es-tu ?" de Henri Courtade et "Tout sauf le grand amour" de Kristan Higgins) et le troisième "L'énigme de Saint-Olav" m'intriguait grâce à sa couverture que je trouve assez belle et parce que c'est un polar médiéval mais m'attirait tout de même nettement moins que les deux autres, mais le hasard faisant bien les choses (ou pas !) c'est finalement ce titre que j'ai reçu, et sans avoir détesté je n'ai pas été plus emballée que cela.

A vrai dire, si j'avais eu moins de mal à distinguer les personnages les uns des autres j'aurais peut être plus adhéré à l'intrigue, car sans être complètement perdue, je me suis demandé quelques fois qui était qui, je ne sais pas si j'étais à côté de mes pantoufles ou si les personnages sont introduits trop rapidement et pas suffisamment décrits mais cela m'est arrivé d'être dans le flou, et surtout la fin du livre n'est pas parfaitement claire pour moi car je ne me souvenais tout simplement pas de certains des personnages, qui ils étaient, ce qu'ils faisaient, à quels moments ils étaient intervenus auparavant, j'ai donc compris le dénouement dans les grandes lignes mais pas dans le détail à cause de cela.

C'est d'autant plus dommage qu'en fin de compte, l'intrigue n'est vraiment pas mauvaise, contrairement au résumé qui n'est pas très clair, ou en tout cas pas suffisamment selon certains (n'est-ce pas Sunshy ? *sifflote* =D) l'histoire n'est pas bien compliquée, nous nous retrouvons en Estonie, au moyen âge où un chevalier est retrouvé décapité avec une pièce de monnaie dans la bouche, à partir de là, le bailli et l'apothicaire de la ville vont donc tenter de retrouver le meurtrier... Dans l'ensemble, l'intrigue est plutôt bien construite, cela démarre "doucement" (façon de parler étant donné que le livre s'ouvre sur la scène de meurtre du chevalier !) puis le suspense s'accentue, quelques rebondissements surgissent et à la fin j'avais vraiment envie de savoir qui était le tueur, mais même si la curiosité s'est fait ressentir, je n'ai pas été happée par l'histoire, la faute au rythme que j'ai trouvé assez irrégulier, certains chapitres se suivent bien, d'autres m'ont fait bailler d'ennui, et même quand le rythme était là il y avait de temps à autre une description et ou un dialogue qui s'éternisait et qui cassait mon enthousiasme et je n'ai pas réussi à rester accrochée d'un bout à l'autre du livre.

Les personnages ne m'ont pas non plus aidée à me passionner pour cette histoire, car il m'est arrivé de les confondre comme je le disait, mais aussi parce qu'aucun d'entre eux ne m'a marquée, bon il y a bien Melchior l'apothicaire qui est un minimum creusé et qui a une histoire personnelle assez intrigante, mais les autres sont complètement transparents, je n'ai retenu aucun nom et aucune information sur eux, je ne demandais pas leurs biographie complètes, leurs moindres pensées et leurs numéros de sécurité sociale mais les développer un peu plus n'aurait pas été une mauvaise idée !

Le seul point qui m'ait vraiment emballée au final est le cadre, l'époque, je ne sais pas si les polars se déroulant au moyen-âge sont courant mais j'ai vraiment aimé cette ambiance, cela ajoute un gros plus et j'espère dénicher d'autres livres dans ce style.

En conclusion, contrairement à ce que promettait le résumé, je n'ai donc pas trouvé ce polar envoûtant, ce n'est pas une croûte il y a quand même de bonnes choses, mais pour moi la mayonnaise n'a pas prise...
Je remercie tout de même Babelio et les éditions Gaïa pour cette découverte !


Ma note :
.
http://data0.eklablog.com/samlor-en-livre/mod_article4704216_11.jpg?2393
  

La bande-annonce du livre :

7 commentaires:

  1. Oh l'aut' comment elle me balance :P mdr c'est beaucoup plus clair maintenant :saint: :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouahahahaha fallait pas me dire que tu pigeais pas, t'as pris un risque =D

      Supprimer
    2. J'commenterais plus rien :P :D

      Supprimer
    3. Roooh :'( plein de gros bisous ♥♥ et booon ok j'continuerais à dire des bêtises :sifflote: :D
      Bonne nuit ma chouquette ^^ :D

      Supprimer
    4. De toute façon tu continuerais à en dire que tu le veuilles ou non... :p =D ♥

      Supprimer
  2. j'ai été assez convaincu par cette lecture mais j'ai trouvé un peu longuet le milieu du livre. Je me disais que c'était le genre qui voulait ça et j'ai bien fait de resté positive car le dernier tiers le rythme s'accélère...comme tu dis le rythme est irrégulier... ça me rappelle la collection 10/18 grand détective. Mais là il y avait un certain exotisme puisque c'était l'Estonie.Au final j'ai pris grand plaisir et je lirais bien une autre aventure de cet apothicaire. A+

    RépondreSupprimer