lundi 22 avril 2013

Le bal des louves, tome 1 : La chambre maudite - Mireille Calmel





Le bal des louves, tome 1 : La chambre maudite
  Mireille Calmel
Édition XO, 2003
360 pages


Genre(s) : Historique


..
.

 .

Série : Le bal des louves

1. La chambre maudite
2. La vengeance d'Isabeau ---> #
    
.
 .
Résumé :
.
Décembre 1500. Au pied des remparts du château de Montguerlhe, sous la lune glacée, gît une jeune fille aux longs cheveux souillés. Elle est ensanglantée, inconsciente. Parce qu’elle était trop belle et qu’elle s’est refusée à son maître, le seigneur François de Chazeron, il a fait pendre son mari à la sortie de leurs noces, il l’a violée, battue, marquée au fer rouge. Mais il a eu tort de la faire jeter aux loups. Car elle n’est pas une jouvencelle comme les autres. Les femmes de sa famille ont d’étranges pouvoirs. Certaines, comme Isabeau, parlent aux loups. D’autres, comme sa sœur Albérie, se transforment les soirs de pleine lune… Et dorénavant, ces deux femmes, ainsi que la petite Loraline qui naîtra de ce viol immonde, ne vivront plus que pour une chose : la vengeance !
Autour de François de Chazeron se trame un complot mortel. Quand il est atteint d’un mal inconnu, sa femme n’en paraît pas très affligée… mais elle a peur de lui et fait donc appel à un médecin. Celui-ci accepte de s’installer au chevet du malade pour tenter de comprendre. Une nuit, dans un demi-sommeil, il lui semble voir une longue silhouette se pencher sur le lit où gémit le seigneur. La Mort peut-elle avoir un si joli visage ? En tout cas, le médecin tombe amoureux et fera tout pour retrouver cette jeune fille, qu’elle soit réelle ou fantôme.
Isabeau, Albérie, Loraline, ces femmes endurcies par les épreuves seront tiraillées entre leur désir de vivre pleinement et la soif de vengeance qui ne les quitte pas. Leur destin nous entraîne des souterrains d’une forteresse auvergnate aux salles de bal du Louvre, de la cour des Miracles à celle de François Ier, des prophéties d’un enfant qui deviendra Nostradamus à la recherche de l’élixir de vie et de la pierre philosophale…
.
 .
Mon avis :
. 
Avant "Le bal des louves" j'avais déjà tenté de lire Mireille Calmel en commençant le tome 1 du "Lit d'Aliénor" mais je n'avais pas accroché et j'ai finalement abandonné pour remettre ma lecture à plus tard.
Quand j'ai vu que "Le bal des louves" faisait parti du baby-challenge historique de Livraddict je me suis dit que ce titre me conviendrait peut être mieux et j'ai donc tenté le coup.

Pour résumer, autant j'ai été très emballée par la première partie, autant la seconde m'a un peu ennuyée, cette lecture me laisse donc un sentiment mitigé, mais je lirai tout de même la suite (que j'ai déjà emprunté d'ailleurs) au moins pour avoir le fin mot de l'histoire.
Et puis, à vrai dire si la deuxième partie ne m'a pas emballée c'est en partie ma faute car après avoir lu la moitié du livre je l'ai laissé en pause quelques jours et cela a été ensuite un peu difficile de rentrer dans l'histoire à nouveau, sans interruption je pense que j'aurais fini cette lecture avec un sentiment beaucoup plus positif car l'histoire est plaisante, certains personnages m'ont vraiment plu et c'est bien écrit, en bref ne vous étonnez pas si ma chronique est plutôt enthousiaste alors que ma note est moyenne, j'essaie juste de ne pas trop tenir compte de ce que j'ai pensé après ma pause mais plutôt de faire attention qu'à ce que je ressentais avant (et puis de toute façon, je n'ai jamais dit que j'étais quelqu'un de logique =D)

Bref, ce qui m'a d'abord plu dans ce livre c'est le mélange historique / fantastique, je ne connais rien à la période de François Ier donc je ne peux pas juger si c'est bien rendu, bien documenté mais l'aspect magique de l'histoire est bien amené, bien traité et il se marie bien avec le côté historique (oui je sais, ça fait beaucoup de "bien" en une seule phrase, mais je n'ai pas de synonyme qui me vient =D) et l'ensemble a vraiment du charme.
Ce premier tome ne s'attarde pas seulement sur la vengeance d'Isabeau mais aussi sur plusieurs autres histoires, que ce soit histoires d'amour ou autre et s'il n'y en a qu'une seule qui m'ait vraiment ennuyée (celle centrée sur Philippus, le jeune médecin) et dont je ne retiens absolument rien, plus quelques longueurs par ci par là, le reste est agréable à suivre, les différents intrigues sont intéressantes, il y a un bon rythme et quelques rebondissements qui font que les pages se tournent très vite.

Beaucoup de personnages sont présents dans ce premier tome mais deux sortent vraiment du lot à mes yeux, Alberie, la sœur d'Isabeau, très forte et déterminée à certains moments mais aussi émouvante quand elle évoque ce qu'elle ressent vis à vis de la malédiction qui la touche ou face à d'autres épreuves qu'elle doit surmonter, je trouve que c'est le personnage le plus réussi de ce livre et j'ai adoré la suivre.
Tout comme Huc de la Faye, très touchant lui aussi de par son amour pour Alberie et toute la patience dont il fait preuve envers elle.
Au contraire, le personnage que j'ai le plus détesté (outre François de Chazeron évidemment) est Antoinette, à première vue on pourrait la prendre pour une petite chose fragile mais au fil des pages elle se révèle être une manipulatrice qui ne pense qu'à son plaisir personnel et se fiche complètement de faire du mal à ses proches, pour la faire courte c'est une connasse et on peut dire que cette garce et ce taré de François forme un couple bien assorti !
Je n'ai pas parlé d'Isabeau, mais je dois dire que je ne sais pas quoi pensé d'elle, j'ai bien sur eu de la peine et de la compassion pour elle mais en même temps je n'ai pas réussi à véritablement m'attacher à elle...

Comme je le disais, j'ai dores et déjà le tome 2 sous le coude et compte bien le lire d'ici quelques jours mais cette fois ci je ne ferai pas à la même bêtise en faisant une pause en plein milieu de ma lecture !

Ma note :
 

3 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL :) Par contre j'ai dévoré Le Lit d'Aliénor :)
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet avis, j'aime beaucoup cet auteur mais je trouve qu'il y a parfois des longueurs dans les histoires...

    Pauline,
    Entre Les Pages :
    http://entrelespages.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai lu il y a pas mal de temps maintenant mais je me retrouve plutôt bien dans ton avis (et si ça peut t'encourager, j'ai préféré le tome 2 au 1er, moi aussi je lui avais trouvé quelques longueurs). Pour les personnages, pareil que toi : j'adore Albérie et Huc (ou Hugues ?). J'ai eu plus de mal avec Isabeau mais tu verras, elle évolue au cours de l'histoire...
    Bonne lecture avec le tome 2 !

    RépondreSupprimer