vendredi 26 juillet 2013

Bal de givre à New York - Fabrice Colin





Bal de givre à New York  
Fabrice Colin 
Édition Le livre de poche, 2012 
282 pages 


Genre(s) : Fantastique; Jeunesse

..
 
     




.
Résumé :
.
Anna Claramond ne se souvient plus de rien.
Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché.
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?
 .
Mon avis :
. 
Je ne sais plus trop pourquoi j'avais envie de lire ce livre, peut être pour la belle couverture ou pour le côté magique dont certains parlaient car j'avoue que l'histoire ne me tentait pas plus que cela à première vue et j'avais déjà eu l'occasion de lire un titre de Fabrice Colin ("La fin du monde") qui était pas mal mais sans plus. Autant le dire tout de suite, ce n'est pas avec "Bal de givre à New York" que je deviendrais une fan de l'auteur car si je n'ai pas eu de mal à terminer ce livre, je n'y ai trouvé que des défauts !

Pour commencer, même si l'histoire m'avait séduite le fait que l'héroïne soit une grosse gourdasse n'aurait pu que ternir mon impression, alors là l'histoire ne m'ayant pas convaincue, on peut dire que c'est un fiasco complet ! Je ne sais vraiment pas pourquoi les auteurs tiennent à créer des héroïnes ayant l'intelligence d'une feuille morte et étant aussi peu perspicace mais en tout cas cela m'insupporte, Anna fait aveuglement confiance au premier type qui passe, elle fonce tête baissée sans même prendre la peine de réfléchir, ou essayer de voir s'il n'y a pas quelque chose de louche la dedans... je sais que j'ai tendance à voir le mal partout mais là c'est limite si par moment il n'y a pas un panneau lumineux avec écrit "danger" dessus, ce qui n’empêche pas pour autant cette grosse cruche de se précipiter dans la gueule du loup !
Je ne vais pas parler des autres personnages qui sont pour la plupart caricaturaux ou bien assez glauques (comme le majordome Jacob qui serait le genre d'homme que je n'engagerai pas pour préparer mon petit dej' tant il a l'air sinistre !) sinon je vais tous les descendre pendant des heures !
Je ne serai pas spécialement tendre avec l'intrigue non plus car elle s'éparpille beaucoup pour pas grand chose, on voit venir les événements des lustres avant qu'ils ne se produisent (contrairement au cerveau ramolli de cette pauvre Anna !) et à dire vrai je me suis ennuyée ferme, seul le twist final n'est pas prévisible je l'admets mais pour moi il est à la fois bien trouvé et mal fichu, oui on ne le voit pas venir mais c'est surtout parce que l'auteur ne nous donne aucun indice pour essayer de le deviner, on évolue dans le flou d'un bout à l'autre, j'aime être surprise quand je lis un livre, découvrir un dénouement complètement différent de celui que j'imaginais mais là on n'a rien pour se faire une idée, du coup j'ai eu l'impression que ce twist ending tombait comme un cheveu sur la soupe, c'était une bonne idée de fin mais elle est mal intégrée !

En fin de compte le livre tourne surtout autour de la romance entre Anna et Wynter, romance qui ne m'a pas touchée et parut pas crédible du tout, en même temps ils se parlent dix secondes et ils croient qu'ils sont faits l'un pour l'autre, Anna va même jusqu'à emménager chez lui au bout de quelques jours... Elle ne pourrait pas d'abord attendre de voir si c'est un tordu ou non au lieu de se lancer tête baissée dans cette histoire ! Après certaines se plaignent d'être casées avec un taré mais il ne faut pas chercher pourquoi !
D'autant que Wynter sent le psychopathe à plein nez, c'est un harceleur de première et sa manie de dire que Anna est à lui, qu'elle est sa propriété m'a gonflée comme pas permis, je sais qu'Anna fait un peu office de plante verte mais quand quelqu'un dit de sa moitié qu'elle lui appartient comme un vulgaire objet cela me donne envie de hurler !
Et puis, cette romance ne m'a pas fait rêver car Wynter impose ses idées, dit à Anna se qu'elle doit faire et elle ne le contredit pas, encore quelque chose qui me barbe !
Je sais que cela va faire deux fois en très peu de temps que je vais faire cette comparaison dans mes chroniques mais cette relation m'a fait penser à celle de Twilight, bref une relation que je trouve bien malsaine !
Et pour ne pas aider, j'ai trouvé les dialogues entre les deux tourtereaux très niais, pas franchement naturels et j'ai surtout eu l'impression de les avoir lu cent fois dans d'autres histoires !

L'histoire et l'héroïne ne sont pas les seules à ne pas m'avoir convaincue, la plume de l'auteur et l'atmosphère ne sont pas non plus des réussites, sans que cela soit écrit avec les pieds ( à par certains dialogues donc) je l'ai trouvée plate, pas franchement dynamique et assez froide. L'atmosphère du livre quant à elle, même si elle est bien décrite, m'a soit laissée de marbre soit mise mal à l'aise et pas spécialement dans les moments où c'était l'effet recherché, je ne sais pas pourquoi j'ai ressenti cela mais je me suis sentie un peu oppressée; l'ambiance est souvent décrite comme "magique" ou "envoûtante" par les lecteurs mais je ne suis vraiment pas tombée sous le charme...

Si ce livre possède un avantage, c'est qu'il se lit très vite (en une journée pour ma part) ma "torture" n'aura donc pas duré trop longtemps mais c'est bien le seul point positif que je retiens, cela ne me découragera pas de découvrir d'autres titres de Fabrice Colin qui me font envie ("La malédiction d'Old Haven" et "Winterheim" notamment) mais "Bal de givre à New York" restera une belle déception.


Ma note :
 

5 commentaires:

  1. Deja qu'il ne me faisait pas envie, tu m'as totalement découragée ^^
    Bonnes lectutes futures :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il te faisait pas envie, c'est vraiment pas la peine de te forcer alors =D
      Merci ;)

      Supprimer
  2. A chaque fois je ne lis que des critiques négatives, donc je ne me laisserais pas tenter.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'avais pas été passionnée par ce livre non plus. Pour toutes les raisons que tu donnes.

    RépondreSupprimer