lundi 22 juillet 2013

Novecento : Pianiste - Alessandro Baricco

.
.
.

.
Novecento : pianiste
Alessandro Baricco
Édition Folio, 2002
Traduit par Françoise Brun
87 pages


Genre(s) : Théâtre


.
 
 
.
Résumé :
.
Né lors d'une traversée, Novecento, à trente ans, n'a jamais mis le pied à terre. Naviguant sans répit sur l'Atlantique, il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d'un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n'appartient qu'à lui: la musique de l'Océan dont l'écho se répand dans tous les ports.
Sous la forme d'un monologue poétique, Baricco allie l'enchantement de la fable aux métaphores vertigineuses.
.
 .
Mon avis :
. 
C'est le troisième livre de l'auteur et que je découvre, et déjà le deuxième qui me déçoit, à force je vais commencer à penser que "Soie" qui avait été un gros coup de cœur était un accident de parcours !
Comme pour "Sans sang" je suis ressortie de "Novecento : Pianiste" en me disait "Ok, et ? Tout ça pour ça vraiment !?" Ce n'est pas désagréable à lire, mais je trouve l'ensemble trop léger, assez vain, sans rien qui me laisse croire que je m'en souviendrais encore dans quelques mois.
Quand je vois toutes les éloges faites sur ce livre, je me dis que j'ai du passer à côté de quelque chose car l'histoire ne m'a vraiment fait aucun effet, pourtant le thème de la musique m'attirait, même si le piano n'est pas l'instrument que je préfère, je m'attendais à être touchée ou à être au moins un peu embarquée, mais la sauce n'a tout simplement pas prise, je suis restée en dehors, et le fait que ce texte soit un peu du genre théâtral (genre qui ne me réussit que rarement) ne m'a sans doute pas aidée à m'immerger dans cette lecture et à ressentir ce que l'auteur a tenté de faire passer, peut être que l'adaptation cinématographique parviendra à me toucher davantage, mais pour l'instant je ne suis pas convaincue par cette histoire.
C'est bien écrit, c'est plutôt poétique mais le reste m'a laissée froide.

Il me reste encore deux titres d'Alessandro Baricco dans ma pile à lire (City et Océan mer) mais j'avoue qu'après cette déception, je ne suis pas spécialement pressée de les ouvrir et quand ce sera le cas je pense que je n'en attendrais pas grand chose même si j'espère me tromper et être agréablement surprise !


Ma note :
 

2 commentaires:

  1. Ca arrive aussi de ne pas accrocher à un livre, aussi recommandé et encensé soit-il ! Et puis c'est utile d'avoir des contre-avis ! Ca permet d'aborder ledit livre avec plus de nuance.

    Pour ma part, je n'étais déjà pas franchement intéressée et ton avis me conforte. En revanche, je vais peut-être me laisser tenter par Soie ;).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur, et puis de toute façon un livre ne peux pas faire l'unanimité, me^me si la majorité a aimé, je ne suis pas la seule à ne pas avoir apprecié quand même =D

      Oui laisse toi tenter, Soie est juste magnifique, l'histoire, l'atmosphère, la plume... tout est superbe, c'est une vraie perle <3

      Supprimer