lundi 8 juillet 2013

Obsession - Catherine Kalengula





Obsession
Catherine Kalengula
Édition Hachette (Black moon), 2010
244 pages


Genre(s) : Fantastique

..
 
     




.
Résumé :
.
Gisèle, une jeune danseuse française de dix-neuf ans, débarque à New York dans le but de faire carrière dans l’un des théâtres de la mythique Broadway. Mais elle rate son audition et voit ses rêves s’envoler. Pourtant, elle est remarquée par le propriétaire du théâtre, qui lui propose un poste de femme de ménage dans son établissement : elle pourra ainsi assister discrètement aux répétitions en attendant de trouver un rôle dans un spectacle. Mais bientôt, des phénomènes étranges se manifestent autour de Gisèle. Elle apprend alors qu’un jeune danseur s’est suicidé dans ce théâtre, quatre décennies auparavant. Gisèle est-elle devenue folle, ou est-il possible que la présence qui semble l’enlacer lorsqu’elle s’entraîne en cachette sur la scène du théâtre soit un fantôme ?
.
 
 .
Mon avis :
. 
Le monde de la danse m'a toujours attirée, je n'ai jamais eu l'occasion d'en faire (enfin je n'ai pas osé plutôt !) et en général j’apprécie les histoires qui prennent place dans cet univers ou qui ont un rapport avec, c'est donc tout naturellement que j'ai eu envie de découvrir "Obsession" et je suis assez déçue, la première partie ne m'a pas convaincue, la seconde moitié m'a laissée une impression un peu meilleure mais globalement ce n'est pas une découverte qui me laissera un grand souvenir.

Tout d'abord, j'ai eu du mal avec Gisèle, l'héroïne, ou plutôt avec ses réactions, par moment je l'ai trouvé assez nunuche, bon je suis un aimant à tarés alors je les reconnais peut être plus vite que d'autres mais Chance m'a tout de suite fait l'effet d'un psychopathe, quand Gisèle embrasse un garçon, il pense à le buter; il l'observe quand elle est chez elle, qu'elle dort... c'est quoi ce malade ?! J'ai eu l'impression de lire un Twilight bis à ce niveau là, quelqu'un qui t'espionne pendant que tu dors ce n'est pas romantique, c'est glauque et dans ce cas, le premier reflex c'est quand même de se barrer, en tout cas moi c'est ce que je ferai mais je ne suis pas une héroïne de roman vous me direz ! Alors que Gisèle soit de plus en plus attirée par lui, cela me dépasse et cela m'a agacée qu'elle ne soit pas fichue d'ouvrir les yeux et de faire preuve d'un peu de jugeote. A par cela, je ne me suis pas franchement attachée à elle, je ne l'ai pas détestée non plus mais elle m'a laissée bien indifférente.

En ce qui concerne l'histoire, je suis plus partagée, elle met pas mal de temps à se mettre en place, il y a quelques longueurs par ci par là, mais une fois que je me suis prise au jeu j'ai bien aimé suivre le déroulement de l'intrigue, même si certaines choses sont prévisibles, il y a quand même suffisamment de suspense et un très bon rythme qui fait que j'ai lu la deuxième moitié du livre d'une traite ou presque, par contre je suis déçue que l'aspect danse soit si peu mis en avant, je ne m'attendais pas à ce que ce soit le thème principal de l'histoire mais je suis restée un peu sur ma faim.
A vrai dire, ce qui m'a vraiment plu dans ce livre est l'atmosphère mystérieuse, un peu magique, dans laquelle je me suis retrouvée happée tout de suite, c'est le genre d'ambiance où je me laisse porter mais où je crains quand même que quelque chose me tombe dessus dans prévenir et j'adore cela ! Si l'histoire et l'héroïne avait été aussi bons que cette atmosphère, je pense que j'aurais complètement adhéré à cette lecture, peut être même que j'aurais eu un coup de cœur...

Finalement ce n'était pas désagréable mais vu toutes les critiques positives que j'avais lu je m'attendais à être davantage passionnée par ce livre, je tenterai tout de même un autre titre de l'auteure, j'arriverai peut être à être plus convaincue cette fois ci !
 

Ma note :
 
 

2 commentaires: