samedi 28 décembre 2013

Chroniques express (La mort n'est pas une fin, Lady pirate 1 et 2, Auprès de moi toujours, Cinquième avenue)


La mort n'est pas une fin
Agatha Christie
Édition France Loisirs, 2004
Traduit par Marie-France Franck
305 pages

Genre(s) : Policier
 
 
Résumé : Elle est bien belle, la concubine qu'Imhotep a ramenée de son voyage dans le Nord.
Mais elle n'est qu'une étrangère, et on ne l'aime pas. D'ailleurs, depuis qu'elle a ensorcelé le maître, rien ne va plus au domaine. Et ce démon va finir par décider de tout si l'on n'y prend pas garde. Il faut agir avant qu'il ne soit trop tard. Si elle venait à disparaître, le cœur d'Imhotep retournerait à ses fils. Il suffirait d'écraser le serpent, et tout redeviendrait comme avant. Est-ce bien certain ? Le mal vient-il seulement de l'étrangère ? On dirait qu'un poison intérieur ronge aussi la maison du maître...
.
Mon avis : Étant dans ma période Égyptienne (et je suis heureuse que ma passion soit finalement revenue !) j'en ai profité pour sortir cet Agatha Christie de ma PAL qui y était depuis au moins 6 ou 7 ans et c'est une belle découverte, le genre policier associé à l'univers des pharaons est très plaisant et l’enquête est passionnante, je l'ai déjà dit il y a peu mais je le redis : il faut que je lise plus souvent Agatha Christie car j'aime !
 
 Ma note
 
 
--------------------------------------------------- 
  

 
Lady pirate, Tomes 1 et 2
Mireille Calmel
Édition XO, 2005
396 et 493 pages

Genre(s) : Aventure
 
 
Résumé : Elle se prénomme Mary Jane.
Dix-sept ans à peine et déjà un destin hors du commun : habillée en garçon depuis son plus jeune âge, maniant aussi bien le fleuret que l'alexandrin, elle a été élevée comme un lord, au nez et à la barbe de sa riche et puissante grand-mère. Mais en cette année 1696, il existe peu de place pour les histoires merveilleuses dans la capitale anglaise : devenue brusquement orpheline, elle-même menacée car détentrice d'un objet menant à un fabuleux trésor, l'intrépide Mary doit s'enfuir, direction Douvres.
Après une escale chez une sulfureuse espionne, elle embarque à bord de La Perle, majestueuse frégate corsaire qui va déterminer le reste de sa vie...
.
Mon avis : Apparemment j'ai un soucis avec Mireille Calmel, j'aime ses premiers tomes mais pas les seconds, cela me l'a fait avec "Le bal des louves" et maintenant avec "Lady pirate".
Dans le tome un j'ai aimé le dynamisme de l'histoire, la fougue de l'héroïne mais dans le deuxième tout est retombé quand un soufflé et surtout le dénouement m'a frustrée et enervée, plus de 800 pages pour une fin aussi vite expédiée c'est limite de l'escroquerie !
 
 Ma note
 
 
---------------------------------------------------  
 
Auprès de moi toujours
Kazuo Ishiguro
Édition Folio, 2008
Traduit par Anne Rabinovitch
446 pages

Genre(s) : Contemporain
 
 
Résumé : Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham dans les années quatre-vingt-dix ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l’idée qu’ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour. Mais pour quelles raisons les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kath s’autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Avec Ruth et Tommy, elle prend peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n’a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d’adultes.
.
Mon avis : Je connaissais déjà l'histoire de "Auprès de moi toujours" pour avoir vu le film ("Never let me go" avec Keira Knightley, Carey Mulligan et Andrew Garfield) peu après sa sortie, je l'avais bien apprécié mais n'ai décidé de lire le livre que récemment, ce qui était finalement une mauvaise idée car si le film m'a plu, le livre m'a vraiment déçue.
Que ce soit la partie SF / drame ou la romance, rien ne m'a touchée, tout m'a laissée indifférente, idem pour les personnages dont je me fichais complètement, la plume est pourtant plaisante mais le reste est très décevant.
 
 Ma note
---------------------------------------------------
 
 
Cinquième avenue
Candace Bushnell
Édition Albin Michel, 2009
Traduit par Nathalie Cunnington / Beatrice Taupeau
450 pages

Genre(s) : Contemporain
 
 
Résumé : Le N° 1 de la Cinquième Avenue incarne le symbole de le réussite pour une certaine élite de New York City. Nimbé d'une fabuleuse aura de prestige, ce lieu quasi-mythique attise toutes les convoitises et anime toutes les ambitions et passions de ceux qui l'occupent ou aspirent à y habiter. ... Lire la suite Argent, pouvoir, sexe, célébrité... le cadre est en place pour un nouvel épisode de cette - comédie humaine - new-yorkaise, qui s'ouvre par la mort d'une mécène presque centenaire, dont tout le monde rêve de reprendre l'appartement penthouse. Casting de rêve : - Une chroniqueuse people octogénaire et son neveu, scénariste de renom - Une actrice de série TV, tout juste divorcée, de retour de L.A - Une femme amère, envieuse de ces richesses, qui déverse son fiel sur un blog à succès - Une Rastignac du Sud en jupons prête à tout (vraiment tout), pour devenir... Carrie Bradshaw - Une avocate, et son inquiétant mari, qui s'occupe de hedge-funds... Avec l'oeil affûté d'une Carrie Bradshaw, toujours romantique mais sans illusions, Candace Bushnell observe les vies et les amours de la haute société de Manhattan, qu'elle connaît mieux que personne.
.
Mon avis : Il y a des fois je lis un livre juste parce que je connais l'auteur de nom ou parce que j'aime bien la couverture et e me retrouve à lire une bouse, c'est le cas pour "Cinquième avenue", des personnages insipides, une intrigue absente, aucun humour, un style plat... Le début était pourtant pas mal mais les défauts et l'ennui se sont très vite fait ressentir.
 
Ma note :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire