mardi 31 décembre 2013

Into the wild - Jon Krakauer




Into the wild
Jon Krakauer
Édition 10/18 (Domaine étranger), 2008
Traduit par
Christian Molinier
284 pages 


Genre(s) : Biographie
 
 
 

.
 
.
 .

Résumé :
.
Il avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême. En 1992, le cadavre d'un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont Mckinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l'avenir sans surprise. Mais, dès l'obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l'aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d'emprunt avec sa vieille voiture, qu'il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des Etats-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet: s'installer au cœur de l'Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s'improvise pas trappeur, ni homme des bois... Ce parcours dramatique d'un jeune homme qui a voulu vivre jusqu'au bout son impossible idéal est retracé par Jon Krakauer, l'auteur du best-seller tragédie à l'Everest. Livre-culte dans le monde entier, Into the Wild a d'emblée fasciné Sean Penn, qui en a réalisé une adaptation cinématographique applaudie par la critique américaine.


Mon avis :
.
"Into the wild" ou le livre que je n'aurais sûrement pas lu avant des années voir pas lu du tout car regarder le film avait été une torture, je m'étais ennuyée à mourir, je n'en pouvais plus et je crois même m'être endormie à certains moment, mais ayant un sens aigu du masochisme je voulais quand même accorder sa chance au livre, et ayant une meilleure amie assez sadique (que je ne remercie pas =D) qui avait le livre dans sa bibliothèque j'ai du m'y mettre plus rapidement que je ne le pensais !

Je n'irai pas jusqu'à dire que ma lecture a été aussi pénible que la vision du film, mais ce n'était pas fameux non plus.
Pourtant avec une narration différente j'aurais peut être réussi à accrocher, pas de bol ce n'est pas celle que j'espérais. En fin de compte le livre tient plus du reportage; on suit le parcours de Chris McCandless grâce à des extraits de son journal, à des témoignages; cela a ses avantages mais moi cela ne m'a pas convaincue, sans m'attendre à ce que l'histoire soit racontée à la première personne, je pensais qu'au moins on serait aux côtés de Chris pendant son périple, qu'on le suivrait en "direct", là le fait que son aventure soit du passé, qu'on en connaisse déjà l'issue a fait que je suis restée étrangère à l'histoire, que je n'ai rien ressenti, que je n'ai pas réussi à imaginer le voyage du héros, cela m'a laissée complètement froide. Cela a du être à la fois une expérience magnifique et éprouvante pour lui et je ne suis pas parvenue à le ressentir comme tel.

Autre bémol, l'auteur s'attarde plusieurs fois sur l'expérience d'autres aventuriers et ces passages m'ont fait encore un peu plus décroché et n'apportent pas grand chose de plus au livre, cela coupe plus le rythme qu'autre chose, rythme qui était déjà trop pépère au départ alors ce n'était pas utile d'en rajouter !

Même si je ne suis pas fan de la forme assez journaliste du livre, je reconnais qu'il y a du travail derrière, on sent la recherche de l'auteur et surtout cela permet d'avoir un traitement neutre sur l'histoire de Chris, Jon Krakauer essaie de comprendre ses motivations, c'est intéressant je ne dirai pas le contraire mais comme je le disais cette forme ne me convient pas, l'émotion n'arrive pas à passer, je n'arrive pas à m'immerger, à voyager et à être dans la tête de Chris et du coup je ne peux pas adhérer...

Bref, pas une déception car j'avoue que je n'attendais pas grand chose de cette lecture excepté le fait qu'elle pourrait peut-être me faire oublier le mauvais souvenir du film et me donner une meilleure impression de l'histoire, c'est raté, c'est dommage mais ce n'est pas faute d'avoir essayé !
.
.
Ma note :
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire