mardi 4 février 2014

Toutes des Pénélopes ! - Lisa Klimt





Toutes des Pénélopes !
Lisa Klimt
Édition Fleuve noir, 2010
 228 pages


Genre(s) : Chick-lit


.
 




Résumé :
.
Certaines histories se répètent à travers les siècles et, Stéphanie en est convaincue, elle est elle-même victime de la "malédiction de Pénélope". Elle a beau être une jeune femme bien de son temps avec un job dans une grande maison d'édition, une thèse à terminer et des amies adorables, un fil mystérieux la relie à une ère plus lointaine où une épouse modèle attendit patiemment le retour de son héros. Car oui, comme bien d'autres amoureuses, Stéphanie passe son temps à attendre son cher et tendre. Et depuis la reine mythique, seuls les accessoires ont changé. Scotchée à son téléphone jour et nuit, passant et repassant les épisodes de séries cultes comme Pénélope aurait fait et défait sa tapisserie, Stéphanie revit la tragédie de la femme soumise avec pour seule compagnie son insupportable petit chien baptisé Télémaque. Mais qui sait, peut-être que les dernières incartades de Mr Big et de Bobby Ewing, ou les sages conseils de Laura Ingalls, sauront aider notre Pénélope moderne à briser cette terrible malédiction ?


Mon avis :
.
Cela s'est sûrement fait remarquer à force mais la chick-lit est mon petit péché mignon et je suis en général bonne cliente quand je lis un titre du genre, et pourtant avec toute la bonne volonté dont je suis capable (c'est à dire pas énorme, faut être honnête !) il y a des fois où je tombe sur des livres mauvais du début à la fin et je n'arrive tout simplement pas à trouver un seul point positif et "Toutes des Pénélopes !" en fait parti !

Tout d'abord, difficile de vous faire un résumé de l'histoire pour la simple et bonne raison qu'il n'y en a pas ! Stéphanie auto-surnommée (ça se dit ça ?!) "Pénélope" est passionnée de mythologie grecque, passe son temps plongée dans ses séries télé et à attendre désespérément que son petit ami (dont j'ai oublié le prénom mais qui est surnommé "Ulysse") lui accorde un peu de temps ou au moins l'appelle ou la textote. Voila le plus gros de l'histoire, alors oui l'héroïne a des amies (bien plus marrantes qu'elle d'ailleurs), un boulot, une thèse à rédiger, et un nouveau collègue canon, mais voila c'est tellement au second plan et traité en quatrième vitesse que cela ne m'a pas du tout intéressée !

J'ose espérer que nous ne sommes pas toutes des "Pénélopes" car cela serait bien triste (et l'image de la femme en prendrait un sacré coup dans les narines !), Stéphanie est juste une pauvre fille lamentable qui n'est pas fichue de s'en sortir sans son crétin de mec, qui ne voit pas qu'il la traite comme un meuble et que quand elle reçoit enfin un sms de lui va relire le message en boucle tout l'après-midi, je comprends très bien qu'on se languisse de quelqu'un mais là c'est pitoyable tellement c'est extrême, d'autant que son Ulysse est une andouille, alors ouvre les yeux pauvre fille, largue le et fais quelque chose de ta vie, punaise !

Si encore il n'y avait que cela qui clochait chez cette héroïne cela pourrait, à la limite, aller mais en plus d'être une vraie carpette elle est en plus affreuse, par exmple avec son chien "Télémaque", alors oui c'est Ulysse qui lui a offert alors qu'elle n'en voulait pas, il passe son temps à faire des bêtises comme réduire les oreillers en charpie ou des choses moins ragoûtantes, je sais ce que c'est d'avoir un chien bête comme ses pattes (moi j'en ai deux à la maison !) et je comprends qu'elle soit énervée par moment mais de là à ce qu'elle espère que son chien meurt cela me reste en travers du gosier (et pourtant mes deux boules de poils en font des conneries mais je n'ai jamais eu ce genre de pensée !), si encore c'était dit de façon ironique cela ne me poserait pas de problème (après tout moi je menace mes chiennes de les coller à la SPA à la prochaine connerie mais elles savent que je suis pas sérieuse... et du coup elles continuent de mettre le boxon !) mais là ce n'est même pas du second degré, cette cruche se dit "hmm et si je laissais la fenêtre ouverte pour que Télémaque saute ?!" ou "Hmm et si je laissais la porte ouverte pour que le chien s'échappe et se fasse écraser par une bagnole ?!" c'est juste horrible, je ne sais pas, peut-être que c'est vraiment de l'humour et que c'est écrit de façon maladroite par l'auteure mais même si c'était censé être drôle à ce moment, cela le devient beaucoup moins quand ce pauvre Télémaque se fait vraiment rouler dessus... Bref une héroïne à jeter (aux requins, si possible !), probablement une des pires que j'ai pu croiser dans un livre (et pourtant j'en ai vu des quiches !).

Cette héroïne est tellement insupportable qu'elle ruine le livre à elle toute seule, j'ai vraiment du mal à voir ce qu'aurait pu donner l'histoire sans toutes ses jérémiades, cela aurait peut-être pu être meilleur, peut-être pas, en tout cas là c'est vraiment un flop pour moi.
Le pire c'est qu'il n'y a même pas de quoi se consoler avec les autres personnages, à par les deux copines de Stéphanie qui auraient pu être sympa à suivre mais qui au final sont juste là pour faire joli, les autres sont fades et ne donnent pas envie de les connaître.

Bref, une lecture que je n'ai vraiment pas apprécié, c'est vide, les personnages sont ratés, ce n'est pas drôle et c'est même énervant, à oublier très vite ! 
.
Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire