mardi 29 avril 2014

Walking Dead, tome 6 : Vengeance - Robert Kirkman / Charlie Adlard





Walking dead, tome 6 : Veangeance
  Robert Kirkman / Charlie Adlard
 Édition Delcourt, 2008
Traduit par Edmond Tourriol / Makma
130 pages 

 
 

Genre(s) : Comics, Horreur, Zombie


..






Série : Walking dead

1. Passé décomposé ---> #
2. Cette vie derrière nous ---> #
3. Sains et saufs ? ---> #
4. Amour et mort ---> #
5. Monstrueux ---> #
6. Vengeance
7. Dans l’œil du cyclone ---> #
8.  Une vie de souffrance ---> #
9. Ceux qui restent ---> #
10. Vers quel avenir ? ---> #
11. Les chasseurs ---> #
12. Un monde parfait ---> #
13. Point de non-retour ---> #
14. Piégés ! ---> #
15. Deuil & espoir ---> #
16. Un vaste monde
17. Terrifiant 
    
.
 .
Résumé :
.
Rick, Michonne et Glenn sont désormais captifs du Gouverneur, leader charismatique de la petite communauté de Woodbury. Et chaque heure qui passe les éloigne un peu plus de la certitude de revoir leurs proches, restés à l'abri, derrière les grilles du pénitencier. Mutilés et terrorisés, les prisonniers découvrent la personnalité déséquilibrée de leur tortionnaire, adepte de jeux du cirque d'un genre nouveau...
.
 .
Mon avis :
. 
Encore un tome de Walking dead et encore un nouveau pallier franchi dans le gore, l'auteur est un grand malade qui ne manque pas de ressource et il vaut mieux ne pas manger avant d'entamer ce volume !

Nous suivons encore une fois Rick, Michonne et Glenn, qui sont toujours prisonniers du gouverneur, homme doux et toujours aux petits soins de ses invités, qui ne manque pas une occasion de violer et massacrer nos trois héros entre deux duels de zombies (personnellement je préfère voir des combats de gladiateurs mais chacun son truc !).
Dans un état pitoyable, Rick, Mich' (oui c'est le surnom que je lui donne !) et Glenn vont devoir trouver un moyen de se sauver avant d'y laisser leur peau...

Les personnages n'y vont pas de main morte niveau violence, si vous avez des tendances sadiques alors vous serez comblés, si vous êtes une âme sensible par contre vous allez avoir besoin de regarder plusieurs épisodes des bisounours pour vous remettre du traumatisme ! Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai eu des haut-le-corps (car il m'en faut beaucoup à vrai dire !) mais l'une des scènes de ce tome est sans détour, sanglante et plutôt douloureuse à digérer, et pourtant je suis sure que l'auteur peut encore aller plus loin par la suite...
De manière générale l'histoire est de plus en plus rythmée, après le petit coup de mou du cinquième tome (et cet étron de saison 4 de la série en passant !) cela ne fait pas de mal de retrouver du peps, de l'action pure et dure mais également des dialogues utiles et qui ne s'étirent pas en longueur pour rien !

Bref, on ne s'embarrasse pas de fioriture, la tension monte et pour une fois je n'ai pas à ronchonner car on nous épargne les personnages chiants, puisque les seuls que nous suivons dans ce tome sont Michonne qui après son entrée plus que moyenne dans la saga commence a devenir un personnage vraiment intéressant à suivre; Glenn et Rick qui sont toujours aussi agréable à suivre (même si le premier est assez effacé dans ce volume); et le gouverneur qui est vraiment un taré que j'adore détester (mais que j'aimerai bien voir crever quand même, je ne suis pas complètement malade !); pas de nouvelles des personnages restés dans la prison, et donc pas de Lori ni de Carol, encore un bon point !

Ce tome 6 est pour l'instant mon préféré de la série (oui c'est mon côté sadique qui parle !) mais la suite promet et pourrait bien le détrôner, réponse très bientôt ayant déjà les tomes 7 et 8 sous la main !


Ma note :

2 commentaires:

  1. Ton côté sadique sera nourri avec les prochains tomes mais c'est vrai que celui-ci ne fait pas dans la dentelle ! :)

    RépondreSupprimer