samedi 31 mai 2014

Walking Dead, tome 7 : Dans l'oeil du cyclone - Robert Kirkman & Charlie Adlard





Walking dead, tome 7 : Dans l'oeil du cyclone
  Robert Kirkman / Charlie Adlard
 Édition Delcourt, 2008
Traduit par Edmond Tourriol / Makma
135 pages 

 
Genre(s) : Comics, Horreur, Zombie


..






Série : Walking dead

1. Passé décomposé ---> #
2. Cette vie derrière nous ---> #
3. Sains et saufs ? ---> #
4. Amour et mort ---> #
5. Monstrueux ---> #
6. Vengeance ---> #
7. Dans l’œil du cyclone
8.  Une vie de souffrance ---> #
9. Ceux qui restent ---> #
10. Vers quel avenir ? ---> #
11. Les chasseurs ---> #
12. Un monde parfait ---> #
13. Point de non-retour ---> #
14. Piégés ! ---> #
15. Deuil & espoir ---> #
16. Un vaste monde
17. Terrifiant 
    
.
 .
Résumé :
.
Rick et ses compagnons ont pu échapper aux griffes du Gouverneur, le leader psychopathe de la communauté de Woodbury, située aux environs du pénitencier. Un calme relatif semble être retombé sur la petite communauté et, comme un signe d'apaisement, Rick et Lori se préparent à accueillir un heureux événement. Les liens se renforcent, les tensions s'apaisent, la vigilance baisse... C'est le moment que choisit l'horreur pour frapper à nouveau !
.
 .
Mon avis :
. 
C'est quoi cette arnaque ? Il est où le bain de sang que j'attendais ? Après un tome 6 cruel, se retrouver face à un tome aussi peu violent me frustre !
Bon, en dehors de mon côté psychopathe qui n'est pas content, que réserve ce septième tome ?

Après n'avoir été en compagnie que de Rick, Michonne, Glenn, et le gouverneur au précédent tome, nous retrouvons la prison et tous les autres personnages, la vie continue, Lori est sur le point de mettre bas (euh... enfin d'accoucher je veux dire vu qu'elle n'est pas une vache, je ne ferai quand même pas la comparaison, ce serait insulter les vaches !), Glenn et Maggie s'accordent quelques moments de paix et d'amûûûûr, Carol confirme sa stupidité ahurissante, tout cela toujours entourés par des zombies qui choisissent rarement le bon moment pour attaquer et de Gouvernator bien décidé à emmerder le monde encore un coup !

Alors oui les boyaux ne volent pas dans tous les sens mais ce n'est pas le calme plat non plus, quelques moments de bonheur sont au rendez-vous; et Rick, Michonne et Glenn tentent de panser leurs blessures, physiques ou mentales; avant que la souffrance et la mort ne reviennent à nouveau de manière bien brutale, l'auteur s'en donne encore une fois à cœur joie quand il décide de faire morfler ses personnages (à se demander si Robert Kirkman a un lien de parenté avec George R.R. Martin, l'auteur du "Trône de fer" !) et pour le coup c'est plutôt surprenant car cela n'a pas été repris dans la série (mais j'avoue que finalement ce n'est peut-être pas plus mal...), reste à voir les conséquences que cela aura ou bien si on passera direct à la suite et que cela me prouvera que l'auteur lui même n'a rien à taper des personnages concernés, parce que oui ce qui arrive de "dramatique" dans ce tome m'a laissée assez indifférente, rare sont les personnages auxquels je suis vraiment attachée donc cela n'aide pas à être triste quand un événement de ce genre se produit...

Niveau personnages, ils restent donc égaux à eux-mêmes, Rick a retrouvé son calme et est toujours marié à une dinde, Andrea et Michonne sont touchantes, Tyreese même s'il est en retrait continue de me faire bonne impression et enfin Glenn et Maggie (même si je ne suis pas fan de cette dernière) amènent un peu de douceur, ce qui ne fait pas de mal; les autres par contre m'ennuie ou pire m'exaspèrent, je ne vais pas encore parler de Lori et Carol parce que tout le monde a déjà tout dit mais personnellement en cas d'invasion zombie je ne me serai pas embarrassée de ces pleurnicheuses et je les aurais déjà zigouiller ! Quant au reste du groupe, Dale, Hershel et autres je dois dire que pour la plupart je les trouve vraiment trop transparents, ils seront peut-être plus creusés par la suite mais là ils me laissent tous de marbre !

Même si ce tome ne manque pas d'intérêt, il parait un peu plat après le sixième mais c'est le calme avant la tempête, les choses se préparent et j'aurais probablement ma dose d'action dans le volume suivant, au vu de ma chronique je n'ai probablement pas l'air enthousiaste mais ce n'est qu'un peu de frustration, après la montée en puissance du tome 6 je m'attendais à ce que tout pète dans ce septième et cela n'a pas été le cas mais il reste malgré tout dans la lignée des précédents volume, c'est-à-dire de qualité, cela dit je suis contente d'avoir le huitième tome sous la main pour assouvir mon envie d'hémoglobine sinon ma chronique aurait peut-être été plus méchante !


Ma note :

2 commentaires:

  1. Héhéhé, j'ai fini de lire le tome 9, lalalère, et je sais qui passe l'arme à gauche... mais bon, vu que tu n'es pas attachée à beaucoup de personnages, tu risques de ne pas être autant traumatisée que moi par la suite !! ;)

    ce tome-là est l'un de mes préférés (vivivi), et il a l'immense avantage de nous laisser reprendre notre souffle avant de nous replonger dans l'horreur !! alors prépare-toi à lire en apnée le prochain tome ! :p

    en tout cas, je remarque que malgré tes sentiments peu charitables envers Lori, c'est elle qui figure sur la case qui illustre ton article, hein ! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment elle me nargue O_o :D J'ai quand même lu le T8 depuis alors je suis au courant de certaines choses ;p et j'ai eu le temps de faire de l'apnée au passage :D

      J'ai foutu Lori un peu par défaut en fait, à chaque tome j'essaie de mettre une image pour illustrer mon article et là j'avais pas beaucoup d'images de dispo, il a fallu me résoudre à mettre la morue :D

      Supprimer