dimanche 8 juin 2014

A l'assaut d'un château - Géraldine Collet / Coralie Saudo





A l'assaut d'un château
Géraldine Collet / Coralie Saudo
Édition Millefeuille, 2013
30 pages
 
Genre(s) : Album, Jeunesse

.
 
 
 .
  . 
  .  
  .
Merci à
et aux éditions 
http://editionsmillefeuille.jimdo.com/
 
  .
Résumé :
  .
Attaquer un château ? Facile, quand on est chevalier ! Mais ce n'est pas la fête, dans les oubliettes ! Et que fait-on quand on rencontre un dragon ?
 
.
 .
Mon avis :
  .
Dernièrement j'essaie de m'intéresser un peu plus aux albums jeunesse, d'une part parce que j'ai maintenant un neveu que je veux faire devenir accro aux livres donc autant m'y prendre dès son plus jeune âge (non je ne m'y connais pas en conditionnement mental, pas du tout !) mais aussi parce qu'avec tous les avis positifs que je vois sur énormément d'albums ce serait dommage de passer à côté de belles découvertes.
Enfin bref, Babelio organisait il y a quelques mois une Masse critique jeunesse, ce titre en faisait parti et j'ai été sélectionnée pour le recevoir, et même si c'est bien mignon, je ne suis pas plus charmée que cela...
 
Qu'est ce que peut faire une petite souris chevalier ? Faire subir un siège à un château ! Mais encore faut-il réussir à entrer dans ce château, pourtant entre la catapulte, l'escalade ou même la magie les solutions ne manquent pas !

L'histoire est concise, quelques phrases par page donc rien de bien poussé, bien sur je ne suis pas le public visé et cette histoire courte devrait convenir aux plus petits, personnellement je reste un peu sur ma faim du coup, même si cela reste sympathique malgré tout et assez drôle.
 
Je suis nettement plus emballée par les dessins, l'ensemble est très mignon, coloré, joyeux, simple mais efficace; et plutôt ludique avec les dernières pages qui propose de créer sa propre souris !
Cet album peut aussi apprendre quelques mots du lexique médiéval aux enfants (le pont-levis, le donjon, l'épée...) histoire de commencer à les familiariser avec cet univers, donc de ce côté là c'est réussi.
 
Il y par contre quelque chose que je ne comprends pas trop, sur chaque page des bouts de phrases en anglais sont dissimulés sous les dessins et je dois dire que je ne vois pas ce que cela vient faire là, est-ce que c'est une seconde histoire "cachée" qu'il faut reconstituer avec les bouts de phrase ? (et là bon courage vu qu'il y en a des dizaines et des dizaines !), un moyen l'air de rien d'apprendre un peu la langue de Shakespeare aux enfants ? (un peu spécial comme méthode...), une astuce de sadique pour déclencher une migraine aux lecteurs trop curieux dans mon genre ? Ou autre ? Je ne sais pas... Et trois semaines après ma lecture je me pose toujours la question, donc si vous avez la réponse n'hésitez pas, pour que cette énigme ne m'empêche plus de dormir la nuit (comment ça, j'exagère ?!) !

Je suis finalement plus séduite par les adorables dessins que par l'histoire en elle-même, évidemment je suis une vieille bique ce qui joue sûrement mais j'aurais aimé une histoire un petit peu plus "consistante", cela dit je suis persuadée que le charme doit opérer sur les plus jeunes !
Et pour finir je remercie  Babelio et les éditions Millefeuille pour cette découverte !
 

Ma note :
 

2 commentaires:

  1. Je suis l'illustratrice et j'ai la réponse à votre interrogation ;-)
    Les mots en anglais sont juste ceux du vieux roman que j'ai découpé pour faire les textures des fonds de mes illustrations... Évidemment, j'imagine le mal de tête des lecteurs trop curieux ! Désolée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi ? ça fait un an que j'ai mal au crane juste pour ça ?! :o =D
      En tout cas je suis contente d'avoir enfin la réponse, merci ! Et bravo pour votre joli travail sur cet album :)

      Supprimer