jeudi 5 juin 2014

Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché - David Safier





Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché
David Safier
Édition Presses de la cité, 2014
Traduit par Catherine Barret
370 pages
 
Genre(s) : Contemporain, Humoristique

.
 
 
 .
  . 

  .
  .  
  .
Merci à
et aux éditions 
http://www.pressesdelacite.com/site/page_accueil_site_editions_presses_de_la_cite_&1.html
  .

Résumé :
  .
Mis à part l'infidélité de son taureau, le bien nommé Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille dans un pré du nord de l'Allemagne.

Jusqu'au jour où elle apprend de la gueule de Giacomo, un chat errant qu'elle a sauvé de la noyade, que le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes.

Afin d'éviter de finir entre deux tranches de pain de hamburger, Lolle, maligne comme un singe, décide de s'enfuir avec ses congénères pour rejoindre le pays où les vaches sont sacrées, l'Inde !

Mais la route est longue et semée de dangers, à commencer par Old Dog, le chien sanguinaire du fermier.

Débute alors pour Lolle et ses amis un périlleux voyage qui les conduit de l'autre côté de l'Atlantique, de New York à l'Ouest américain, territoire des bisons, jusqu'aux contreforts de l'Himalaya...
.
 .
Mon avis :
  .
Excepté "Jesus m'aime" qui avait été un peu décevant, sans non plus être vraiment médiocre, j'ai adoré les autres livres de David Safier et quand Babelio a proposé ce nouveau titre en partenariat j'ai sauté sur l'occasion. Verdict : encore un excellent moment de lecture avec une bande de bestioles toutes mignonnes (oui je suis niaise, et j'assume !) !

Le livre commence comme un roman de chick-lit, Lolle découvre son amoureux en train de la tromper avec une autre femelle qu'elle déteste, rien d'original sauf que Lolle est en fait une vache et qu'en plus d'être tombée amoureuse d'un crétin elle va apprendre que le fermier auquel elle appartient va vendre tout son troupeau et qu'elle et ses copines risquent de finir en pièces détachées au rayon frais.
La seule solution est de fuir, et de préférence dans un pays où les vaches sont sacrées, mais entre l'Allemagne et l'Inde il y a du chemin à parcourir !

Les personnages sont savoureux, entre Lolle qui n'a rien demandé à personne et se retrouve en leader d'une troupe comptant quelques bras cassés, Hilde la vache un peu cynique et blasée, P'tit Radis la petite naïve qui ne loupe pas une occasion de poser des questions existentielles dans les pires moments ou de nous faire part des recette de grand-mère de sa tatie givrée, Susi la garce qui a piqué son fiancé à Lolle mais qui a un humour bien mordant, Champion le mâle bien boulet et Giacomo le chat italien qui est la première victime des remèdes de la tata cinglé de P'tit Radis, on peut dire qu'on ne s’ennuie pas, chacun d'entre eux apportent quelque chose, ils sont tous drôles dans leur genre et attachants (même Champion qui est pourtant un abruti de première !), avec une petite préférence pour Hilde qui me ressemble (enfin niveau caractère hein !) et P'tit Radis, qui donne l'impression d'être une petite fille curieuse et espiègle toute chou.

Pour un peu, on croirait être face à une bande d'humains ! L'auteur n'a d'ailleurs pas fait les choses à moitié de ce côté là, et à poussé la ressemblance jusque-là créer une "religion bovine", les vaches ont leur propre déesse créatrice, on découvre quelques morceaux de son histoire; pourquoi elle a crée telle ou telle chose, ou encore le taureau qui partage sa vie; un genre de Adam et Eve à la sauce vachette en gros ! Même si cela n'apporte rien de plus à l'intrigue, je trouve cela assez sympa et au moins David Safier ne s'est pas contenté de faire une bande de bêtes simplettes dont la seule préoccupation est de grignoter de l'herbe, mais a essayé de creuser leur monde et c'est plutôt réussi !

L'histoire ne manque ni de fantaisie ni d'humour, les personnages passent leur temps à tomber dans des situations absurdes, et à par un ventre mou au milieu du livre où j'ai ressenti un peu de lassitude, je me suis amusée du début à la fin.
La bande de héros bovins doit non seulement partir en Inde pour sauver sa peau, mais aussi échapper à un chien sanguinaire qui veut les dépiauter et en plus faire le voyage sans tomber sur des humains qui pourraient être pris d'une envie de hamburgers en les voyant, d'ailleurs ce dernier point permet aux vaches de faire des réflexions peu flatteuses (mais bien méritées d'après moi) sur les êtres humains !
Un livre très drôle donc, mais avec du fond, même si les réflexions n'ont rien de révolutionnaire, elles peuvent tout de même donner à réfléchir.

En conclusion, une lecture très amusante malgré quelques longueurs au milieu du livre et une fin peut-être un petit peu trop guimauve (mais c'est récurent chez David Safier !), très originale et attendrissante, merci donc à Babelio et aux éditions Presses de la cité pour cette découverte !


Ma note :

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup Safier, il faudra que je lise ce livre ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ah je ne connais pas du tout mais il a l'air super ! J'adore le titre !

    RépondreSupprimer