dimanche 14 décembre 2014

La société, tome 1 : Qui de nous deux ? - Angela Behelle





La société, Tome 1 : Qui de nous deux ?
Angela Behelle

Édition La Bourdonnaye, 2012 
201 pages 

Genre(s) : Érotique

.
 .
  . 

  .
  .
Résumé :
  .
Un élève aussi farouche que séduisant, une société secrète, un lent apprentissage mené de main de maître qui éveille son corps et comble ses désirs les plus inavouables, Mickaëlla Valmur est loin d'imaginer ce que lui réserve cette étrange rentrée scolaire au goût amer.
.
 .
Mon avis :
  .
Au départ je pensais ne pas écrire de billet sur ce livre, mais en ce moment je rame vraiment pour me remettre sérieusement à mes chroniques et en rédiger une bien assassine devrait me relancer (cette méthode ayant déjà fait ses preuves !) et dans le cas contraire je me serai défoulée sur ce bouquin qui m'a fait passer un moment assez désagréable !

Mickaella a 27 ans, est prof de philo, récemment veuve et pleine aux as grâce à la fortune héritée à la mort de son mari de 64 ans. Bref, elle est jeune, riche, a l'air intelligent (seulement l'air, on se rend vite compte qu'elle est aussi intelligente qu'une palourde moisie) et elle a de gros nichons (comment ça, "précision inutile" ?!)
Alors que la rentrée arrive, elle fait la rencontre d'un nouvel élève, Alexis, qui en plus d'être lui aussi bourré de fric, travaille comme "nez", a donc un odorat sur-développé et a surtout une liste interminable de fantasmes sexuels à assouvir, et je vous laisse deviner sur qui il a jeté son dévolu pour les réaliser !

C'est la première fois que je lis un livre du genre, je n'ai pas lu les sagas "50 shades", "Crossfire" ou autres séries du même cru, j'avoue donc que j'ai sans doute fait une erreur en commençant par "Qui de nous deux ?" et j'aurais peut-être dû opté pour plus soft mais je ne suis pas sure que j'aurais plus accroché en connaissant déjà la "clit-litt" car j'ai vraiment trouvé ce livre très mauvais !

J'ai d'abord eu un petit espoir au début du livre mais il s'est vite évaporé et ce, dès le premier moment où les deux personnages se retrouvent seule à seul, entre lui qui demande d'entrée de jeu s'il peut la surnommer Micky et sa question stupide et indiscrète "pourquoi avoir épousé un homme beaucoup plus vieux ?" (pour le fric, enfin, réfléchis !!!) j'ai vite su que l'histoire n'allait pas briller par son réalisme, mais soit, j'ai continué, et je n'aurais pas dû car plus les deux personnages se rapprochent, plus j'ai été atterrée avec une envie de vomir, et de pleurer éventuellement !

Consternée déjà par les personnages, Alexis est tout simplement odieux, il se permet tout et n'importe quoi, est complément tordu, il est vomitif et je ne vois pas comment on pourrait le trouver séduisant.
Mickaella quant à elle elle est une grosse potiche, elle n'a aucune personnalité, se laisse mener à la baguette (plus particulièrement la baguette d'Alexis !) sans protester, accepte les pires trucs et en redemande.
Ils sont tous les deux détestables, et le deviennent encore plus lorsqu'ils intègrent d'autres personnages à leur mises en scène perverses, et allez que je pousse un de mes élèves à se masturber pendant le cours pour l'humilier ensuite (déontologie ? Connait pas ce mot !) et allez que je me sers d'une fille comme d'une poupée gonflable pour "préserver" Mickaella pour plus tard... Dans le genre malsain cela se pose là !
Mais c'est loin d'être le pire, par la suite Alexis va même violer Mickaella et demander à un de ses amis de la violer à son tour, magnifique comme romance n'est-ce pas ? Très romantique...
Et je vous passe la toute dernière scène du livre, après toutes ces horreurs on est anesthésiés, ce n'est pas cette énième scène écœurante qui va nous faire de l'effet !

Je n'ai pas besoin de parler de l'histoire car elle se résume à la découverte d'une société secrète, qui est assez spéciale dans son genre mais pas franchement intéressante, et à une succession de scènes de sexe, alors parlons bien, parlons peu, parlons cul !
Autant le dire directement, je n'ai pas été une seule fois excitée en lisant ce livre, à ce niveau là je trouve que ce n'est plus de l'érotisme mais du porno, et le langage utilisé ne fait que renforcer cette impression, en plus d'être tellement cru que cela me rebute carrément (lire "il me déchire les entrailles" ou autre joyeusetés du genre ne m'émoustillent pas par exemple)
Et le dégoût atteint des sommets lors de la scène scato de la douche et du lavement ("allez Micky lâche tout et envoyons nous en l'air la dedans !!!" Hmm miam miam...)

Bref, je peux comprendre qu'on soit titillé(e) par ce livre (enfin excepté lors de scènes de viols et de la douche bien évidemment !) mais personnellement il m'a laissée froide car j'ai trouvé le tout horriblement répétitif et mécanique (elle écarte les jambes en cours, il la sent, ils s'envoient en l'air sur le bureau, elle jouit 10 fois par page, et rebelote le lendemain...), je n'ai pas senti la tension monter, je n'ai pas senti de sensualité, juste un gros malaise.

Pour résumer, ce n'est pas un livre à mettre entre toutes les mains car cela va vraiment très loin, en général j'essaie toujours de trouver un point positif aux livres que je lis, même aux pires, mais là je n'arrive pas à trouver une seule chose m'ayant plu, j'ai détesté cette découverte et je ne lirai certainement pas la suite !


Ma note :
 

9 commentaires:

  1. Au moins ta chronique m'aura bien fait rire ! Clairement je n'irai pas lâcher mon dévolu sur ce livre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci =D
      Et tu fais bien, à moins d'être maso vaut mieux ne pas se lancer !

      Supprimer
  2. Non :D je ne lirais donc pas ce torchon ^^ j'attend vraiment la perle rare pour me lancer dans ce genre de lecture (et je l'ai pas encore trouvé ^^ )
    ta critique m'a bien fait rire :-)

    Bonne continuation


    http://synchralaskan.blogspot.be/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut bien chercher pour la perle rare je pense, vu que tous les livres de ce genre ont l'air de se ressembler :s
      Merci ;)

      Supprimer
  3. Quand tu parles de la baguette d'Alexis, c'est une métaphore, hein ? pardonne-moi cette question débile mais je dois être aussi nunuche que Micky (sans les gros nichons ! ^^)

    Bon, je suis quand même bien embêtée avec ta chronique, vu que j'ai ce livre dans ma PAL... Que vais-je bien pouvoir en faire ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est pour parler de son... de sa.... enfin tu vois quoi =D J'ai déjà mis les mots "cul", "sexe" et "masturbation" dans ma chronique j'allais pas ajouter "b*te" c'est un coup à attirer tout un tas de pervers sur mon blog :s =D

      Eh ben tu le lis et tu le démontes à ton tour mouahaha
      Après j'ai aussi lu des avis positifs sur ce livre, alors qui sait ? Peut-être que tu aimera ;) Et dans le cas contraire, je te rassure ça se lit vite, donc pas trop de temps perdu ;)

      Supprimer
  4. Ton avis confirme encore une fois que ce livre n'est pas pour moi. J'aime pas la vulgarité, ni les trucs tordus, ni les trucs crades lol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec celui là tu serai servie donc oui, n'essaie pas de le lire et FUIS =D

      Supprimer
  5. Je l'ai lu et j'ai le même avis que toi. Et la dernière scène m'a vraiment choquée...

    RépondreSupprimer