dimanche 16 août 2015

Chronique film : Lancelot, le premier chevalier (1995)




Lancelot, le premier chevalier


Réalisé par Jerry Zucker
Scénarisé par : William Nicholson
1995, États-Unis
Durée : 2h14

Genres : Aventure, Légende Arthurienne

Avec : Richard Gere (Lancelot), Sean Connery (Arthur), Julia Ormond (Guenièvre), Ben Cross (Méléagant)...





Synopsis :

Lancelot, jeune chevalier sauve une jeune fille, Dame Guenièvre, d'une embuscade. Il tombe amoureux d'elle, ne sachant pas qu'elle est destinée à épouser Arthur, roi de Camelot. Ne pouvant résister à cet amour, Lancelot tente de s'éloigner de sa belle, mais quand le chevalier Méléagant enlève la reine, Lancelot part à son secours.
.
.
Mon avis :
.
J'ai déjà eu l'occasion de regarder ce navet deux fois, mais ne l'ayant jamais chroniqué et étant une grande malade je n'ai rien trouvé de mieux à faire que de me le taper une troisième fois pour pouvoir en parler, en mal vous l'aurez compris !

Comme le nom du film l'indique, l'histoire suit donc les aventures du célèbre chevalier errant à temps plein jusqu'à ce qu'il devienne membre de la table ronde.
Ignorant que Lancelot est amoureux de la reine Guenièvre, le roi Arthur le choisi lorsque cette dernière se fait enlever par Méléagant, l'ennemi du royaume qui espère également mettre la main sur le pouvoir.

Mon résumé n'est pas très inspirant je le sais mais le film ne l'est pas non plus et c'est difficile de faire un bon résumé sur un film chiant sans être chiante moi même (enfin sans être plus chiante que d'habitude quoi !), car je ne me souvenais plus qu'il se passait aussi peu de choses en plus de deux heures mais le temps m'a semblé bien long, tellement long qu'au bout d'une heure je ne regardais plus que d'un œil en attendant impatiemment la fin de mon supplice.
N’espérez pas trouver Merlin, Morgane, la Dame du lac, ni une quelconque trace de magie, ce film est plutôt terre-à-terre, s'il n'y avait pas la table ronde on pourrait même penser que c'est une histoire médiévale banale où un roi comme un autre lutte pour garder ses miches sur son trône et où sa femme laisse un peu trop trainer ses yeux sur l'un des chevaliers, la légende Arthurienne est pourtant riche, remplie d'aventures captivantes et de belles histoires d'amour mais le film ne se concentre que sur une partie assez insignifiante et transforme une magnifique romance en amourette mièvre où les deux protagonistes se jettent des regards de merlans fris.
Je ne suis pas très fan du personnage de Méléagant de manière générale, c'est un antagoniste secondaire qui n'apporte pas énormément aux récits Arthuriens et qui en plus est rarement suffisamment développé pour m'intéresser (si on excepte celui de Kaamelott qui est très bien écrit et interprété et qui m'a plu) du coup que l'histoire du film soit en partie axée la-dessus avait peu de chances de m'emballer et cela n'a pas raté, le personnage déjà est très mal joué (j'y reviendrai) mais en plus c'est juste l'archétype du bad guy qui est là pour emmerder le monde et qui n'a aucune profondeur et aucun autre trait de caractère que sa méchanceté, l'histoire est du coup franchement bateau, et à par la fin qui est surprenante (dans le sens désagréable) on devine les choses bien à l'avance, c'est pénible, c'est lourdingue, c'est même kitch, le film date mais là où d'autres films de la même époque ont bien vieilli celui là est bien poussiéreux.
Idem pour la relation Lancelot / Guenièvre qui n'est ni romantique, ni touchante, on ne ressent rien, on s'ennuie et on se demande même s'ils éprouvent vraiment quelque chose l'un pour l'autre tant c'est plat.
Le film ne se résumant qu'à ces deux histoires, il n'y a rien d'autre à ajouter mais j'aimerai revenir sur quelques points, tout d'abord j'ai laissé entendre que la fin était mauvaise, j'aurais même dis honteuse... Je vais essayer de rester vague pour ne pas spoiler les éventuelles personnes qui voudraient voir ce film mais disons que certains pans de l'histoire Arthurienne ne devraient jamais être changées, dans les détails sans grande importance pourquoi pas mais sinon elles doivent rester les mêmes, je pense par exemple à la conception et la naissance d'Arthur, à sa mort, à ce qui se rapporte à Excalibur, bref ce qui fait l'essence de la légende, mais les scénaristes ne partagent pas mon point de vue de toute évidence car l'un des événements importants de ce mythe est complètement remanié dans les dernières minutes du film, de toute façon la légende s'en prend plein la poire tout au long du film, on n'avait pas les éléments indispensables à une fin correcte alors allons-y c'est la fête du slip, on bricole un truc et on fait semblant de pas entendre Chrétin de Troyes en train de hurler du fond de sa tombe !

Pour continuer dans les bémols, les scènes de combat sont également affligeantes, évidemment ce genre de scènes est toujours chorégraphié pour que les acteurs restent en un seul morceau mais le principe c'est que cela ne se voit pas, qu'on ait l'impression que c'est "naturel", que deux personnages essaient vraiment de s'entretuer, alors que là c'est tellement mal fait, tellement flagrant que ce sont plus deux personnages qui se battent mais juste deux acteurs en train de s'envoyer une séries de coups qu'ils ont répété plusieurs fois, ce n'est absolument pas crédible, et cela ne s'arrêtent pas là car dans une vaine tentative de rendre ces moments plus épiques l'équipe du film a eu l'idée de rajouter des ralentis tout pourris et punaise je déteste les ralentis, dans un film style "300" je veux bien, c'est utile pour admirer les biscotos de ces fiers guerriers en slibard, mais sinon il faudrait vraiment arrêter de foutre ces saloperies partout sans raison, que les réalisateurs apprennent déjà à filmer une scène de bataille correctement, le reste on verra après !
Et puis comme ces scènes là n'étaient pas assez nazes, on nous sort le cliché du méchant qui bizarrement ne sait plus viser et frappe Lancelot à 20 centimètres de son visage quand il est à terre parce que c'est pratique pour le scénario, bref tiercé gagnant pour rendre les combats absolument MA-GNI-FI-QUE, mon estomac en est encore tout retourné !

Pour parler un peu du reste; au casting nous retrouvons donc Richard Gere en Lancelot, c'est un acteur que je n'ai jamais apprécié, un charisme de moule pas fraiche, un air benêt, la même façon de jouer d'un film à l'autre, bref cela me fait mal aux gencives de le voir incarner un héros que j'adore, il incarne un Lancelot fadasse, crinière au vent et sourire Colgate que j'ai eu très souvent envie de claquer et qui ne m'a fait aucunement rêver, je n'ai pas encore vu tout ce qui s'est fait sur la légende Arthurienne mais c'est très certainement le Lancelot que je supporte le moins et sauf grosse surprise je ne pense pas qu'il soit détrôné avant un bon moment !
Guenièvre prend les traits de Julia Ormond, actrice que je connais relativement peu et qui ne m'a jamais vraiment marquée (à par peut-être dans My week with Marilyn où elle interprète Viven Leigh) et sa prestation dans "Lancelot, le premier chevalier" ne me marquera pas non plus, ce n'est pas la pire Guenièvre que j'ai vu mais elle est un peu terne, elle a quelques bonnes scènes où on peut voir le côté battant de Guenièvre, qui sait se servir de ses poings quand il faut et qui est loin d'être une demoiselle en détresse et qui sait également parlementer et dire les choses justes au bon moment, mais en dehors de ces scènes il n'y a franchement rien d'enthousiasmant.
De plus il n'y a aucune alchimie entre Gere et Osmond, même pas lors de la fameuse scène du baiser enflammé que tout le monde attendait depuis le début du film, cela ressemble plus à une tentative d'assassinat avec la langue qu'à une embrassade pleine de passion mêlée à de la frustration et par conséquent leur romance ne m'a pas emballée dans cette adaptation.
Sean Connery incarne quant à lui le roi Arthur, avant mon tout premier visionnage je me rappelle m'être dit "Mais il est trop vieux !!!" et rien que pour cela j'avais décidé que je n'aimerai pas l'acteur (oui j'étais jeune et cruche !), mais malgré ses 65 ans à la sortie du film Sean Connery ne fait pas un mauvais Arthur, je n'ai jamais imaginé le roi dépassé un âge suffisant pour avoir des cheveux gris et j'aurais voulu qu'il y ait une moins grande différence d'âge entre Arthur et Guenièvre mais je ne peux pas vraiment faire d'autres reproches, et puis passer de Jamie Campbell Bower dans Camelot à Sean Connery, on peut dire que cela ne fait pas de mal donc je ne vais pas pinailler !

Le casting est complété par Ben Cross qui incarne Méléagant et Sean Connery aurait été gentil de lui donner un peu de sa prestance parce que cela n'aurait pas été du luxe, l'acteur n'a pas le moindre charisme et passe son temps à faire une moue pour bien faire comprendre que "Grrgrr je suis le vilain méchant de l'histoire", je ne sais pas qui est le responsable du casting mais il n'a pas mérité son salaire d'après moi !
Ceux qui regardent Games of thrones pourront aussi reconnaitre Liam Cunningham (alias Davos) qui joue ici Agravain, l'un des neveux d'Arthur, et qui ne sert pas à grand chose mais il a au moins la chance d'avoir un nom dans le film, les autres chevaliers n'étant pas aussi bien lotis et faisant surtout office de tapisseries ! D'ailleurs merci au générique de fin qui m'a appris que Gauvain était présent (et peut-être d'autres chevaliers emblématiques aussi, je n'ai pas eu le temps de voir) mais les scénaristes n'ayant pas jugé utile de se servir de sa présence, que ce soit lui ou le pèquenaud du coin cela ne change rien à l'histoire !

Est-ce que ce déluge de mauvais gout est un peu atténué par de beaux costumes ? Oh que non ! Les couronnes ressemblent à celles en carton qu'on a sur nos galettes pour l'épiphanie, les robes de Guenièvre n'ont rien de royal, les tenues des chevaliers sont tout juste passables, les armures ont l'air de trois bouts de ferraille collées ensemble, je ne sais pas si le budget du film était trop juste ou si ce sont les caisses de Camelot qui sont vides mais l'ensemble est tout pouilleux !
Niveau décors ce n'est pas meilleur, le château fait carton pâte, tout semble vide, sans chaleur, sans charme, sans vie même, c'est d'une tristesse absolue et même les très rares décors naturels sont pauvres et austères.

Bref, tout cela pour dire que je ne conseille pas ce film, si vous êtes un amoureux des légendes Arthuriennes et que vous ne l'avez pas vu ce n'est pas un indispensable selon moi, et si vous n'y connaissez pratiquement rien et que vous voulez en apprendre plus sur le mythe regardez plutôt "Excalibur" de John Boorman, le film a vieilli et il n'est pas sans défaut mais au moins il ne maltraite pas la légende et ne laisse pas des personnages importants de côté ! 
 .
 .
Notes :
.
Histoire : 
Personnages :
Acteurs :
Décors, Costumes : 
Réalisation :


Note globale :



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire