mardi 17 novembre 2015

Walking Dead, tome 10 : Vers quel avenir ? - Robert Kirkman et Charlie Adlard






Walking dead, tome 10 : Vers quel avenir ?
  Robert Kirkman / Charlie Adlard
 Édition Delcourt, 2010
Traduit par Edmond Tourriol / Makma
141 pages 
 

Genre(s) : Comics, Horreur, Zombie


..







Série : Walking dead

1. Passé décomposé ---> #
2. Cette vie derrière nous ---> #
3. Sains et saufs ? ---> #
4. Amour et mort ---> #
5. Monstrueux ---> #
6. Vengeance ---> #
7. Dans l’œil du cyclone ---> #
8.  Une vie de souffrance ---> #
9. Ceux qui restent ---> #
10. Vers quel avenir ?
11. Les chasseurs ---> #
12. Un monde parfait ---> #
13. Point de non-retour ---> #
14. Piégés ! ---> #
15. Deuil & espoir ---> #
16. Un vaste monde
17. Terrifiant 
    
.
 .
Résumé :
.
En plein ravitaillement en ville, les survivants font une découverte : ils trouvent un mort-vivant cloué au sol par la faim. Les zombies pourraient donc mourir ? En route vers Washington, sur les conseils du mystérieux Eugene Porter, Rick décide de pousser plus au nord, vers son ancienne ville, afin de faire le plein de munitions dans son commissariat. Sur la route, l'impensable se produit...
.
 .
Mon avis :
. 
Après l'excellent neuvième tome j'étais impatiente de découvrir ce que me réservait cette suite et si le coup de cœur allait finir par être là, ce n'est pas encore le cas mais on s'en rapproche très près, j'avais adoré le tome précédent mais ce tome ci fait encore mieux.

A la fin de "Ceux qui restent" le groupe était de nouveau entier et accueillait trois nouveaux arrivants; Abraham, Rosita et Eugene; qui cherchent à rejoindre Washington.
N'ayant rien de mieux à faire, le groupe décide de les suivre, sur le chemin Rick (accompagné d'Abraham et de Carl) décide de faire un détour pour retourner dans son ancienne ville, et faire un crochet par le commissariat pour prendre des armes, mais qui dit patelin ne dit pas forcément coin tranquille et entre mauvaises surprises et retrouvailles avec des personnages déjà croisés auparavant, leur petite escale ne sera pas de tout repos...

Je commence par ce qui fâche : Rick continue à avoir ses hallucinations et je dois dire que c'est la seule chose qui me saoule dans ce tome, je ne veux pas voir Lori, je ne veux pas entendre parler d'elle, même si elle n'est pas vraiment là c'est déjà trop, donc j'aimerai vraiment que Robert Kirkman me vire cette morue une bonne fois pour toute, on sait que Rick est devenu taré donc la pintade n'a vraiment plus aucune raison d'être là même si cela ne concerne que quelques vignettes !

En dehors de cela, nous suivons donc Rick et Abraham pendant leur week-end en amoureux, les deux ne peuvent pas se supporter et sont à deux doigts de se latter l'un l'autre mais ils se rendent compte qu'en fait ils ne sont pas si différents que cela et au passage cela nous permet d'en apprendre plus sur le lourd passé d'Abraham qui n'est pas juste une grosse brute demeurée et clichée comme on pouvait le croire mais un personnage plus profond qui se bat contre de vieux démons.
Les tensions ne se concentrent pas qu'entre Rick et Barberousse mais d'autres personnages commencent aussi à en avoir ras la casquette du leadership de Rick et vu que le personnage qui en veut à Rick est un personnage que je ne peux pas blairer, qui à un peu trop tendance à s'imaginer dans "La petite maison dans la prairie" et que j'espère voir très vite crever, j'ai hâte de voir comment sa relation avec Rick va évoluer car avec un peu de chance ce dernier lui collera un coup de hache dans la tronche pour régler le problème ! (Oui chez moi discuter c'est pour les faibles, quand on s'engueule on règle ça comme des bourrins !)
Quant aux autres personnages, Carl gagne encore en consistance, Mister Mulet 1983 (Eugene) ne sert à rien mais fait une réflexion intéressante sur les zombies qui ont l'air d'avoir un comportement différent de d'habitude... La Lara Croft du pauvre (Rosita) ne sert à rien non plus, et l'un des jumeaux commence à avoir des attitudes de psychopathe, chose pas du tout surprenante quand on connait Shining on le sait que les jumeaux ne sont pas dignes de confiance ! Ajouté à cela une nouvel arrivant qui n'a pas l'air au meilleur de sa santé mentale et on se retrouve avec un groupe tout juste bon à être enfermé en asile, très rassurant !

On dit souvent qu'on doit avoir le cœur (et l'estomac) bien accroché dans cette série et c'est encore une fois juste, le gore n'est pas très présent (enfin pas plus que d'habitude) mais la violence psychologique est à un bon niveau et certains moments très durs de ce tome m'ont vraiment provoqué un nœud dans le ventre, c'est inattendu, c'est percutant, c'est fait de telle sorte que c'est réaliste et surtout les répercutions sont là, ce ne sont pas juste des événements balancés n'importe comment dans le seul but de nous choquer et de nous écœurer.
Ce tome n'est peut-être pas celui dans lequel l'histoire avance le plus, mais la psychologie est encore une fois bien creusée et cela affecte les différentes relations entre les personnages que ce soit en bien ou en mal, on peut donc s'attendre à ce que cela ait une incidence sur les tomes suivants et j'ai dores et déjà hâte de savoir si certains vont en faire les frais (en espérant que les personnages que j'aime ne clamsent pas !)

Bref, je sais que certains n'ont pas été convaincus par ce tome mais moi je l'ai beaucoup apprécié et c'est vraiment frustrant de ne pas avoir le tome suivant sous la main pour découvrir la suite !


Ma note :

3 commentaires:

  1. 12 tomes après, j'avoue que je ne me souviens pas de ce tome 10 mais ma chronique de l'époque me dit qu'il m'avait laissée un peu indifférente. Je crois que ce fut ma première semi-déception pour cette saga.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep j'ai lu ça :D Après je comprend pourquoi tu n'as pas adhéré, c'est vrai que niveau histoire ça ne va pas très loin...
      Mais on est d'accord pour Dale, quel vieil emmerdeur celui là

      Supprimer
  2. Après le regain d'intérêt insufflé par le tome précédent, j'avais à nouveau eu un coup de mou avec celui-ci et l'impression de tourner en rond... MAis bon, impossible de m'arrêter... ^^

    RépondreSupprimer