mardi 12 janvier 2016

Chronique film : Hell


Hell
.
Réalisé par Bruno Chiche
Scénarisé par : Bruno Chiche / Lolita Pille
2006, France
Durée : 1h40
Genres : Drame

Avec : Sara Forestier (Hell), Nicolas Duvauchelle (Andrea)...

Adaptation de : Hell de Lolita Pille





Synopsis :

Hell, une jeune fille issue d'un milieu aisé, passe ses nuits dans les boîtes parisiennes et ne fréquente que la jet set. Mais dans ce monde où tout n'est que paillettes, elle est en proie à un certain mal de vivre. C'est alors qu'elle fait la rencontre d'Andrea, un jeune homme avec qui elle s'isolera pendant six mois pour entamer une descente aux enfers.
.
.
Mon avis :
.
Déjà la troisième fois que je vois ce film et mon opinion ne fait que se dégrader, la première fois je n'avais pas encore lu le bouquin et j'avais trouvé le film tout juste regardable, la seconde fois, après ma lecture, je l'avais trouvé médiocre et maintenant je le trouve tout simplement mauvais, en tant que film mais surtout en tant qu'adaptation.

"Hell" est donc l'adaptation du livre du même nom écrit par Lolita Pille où nous suivons une jeune fille qui évolue parmi la jeunesse dorée de Paris, entre beuveries, drogues et coucheries, un univers charmant donc et pas du tout glauque !

Si vous avez lu ma chronique sur le livre, vous savez que c'est surtout pour son personnage principal qui est complexe et bien travaillé que j'ai apprécié le livre, le reste m'ayant laissée très mitigée.
La première fois que j'ai pu comparé les deux supports (il y a 6 ou 7 ans) je n'avais pas encore le recul pour voir Hell telle qu'elle était réellement, c'est-à-dire profondément fragile et malheureuse, je ne voyais que sa superficialité, donc son traitement dans le film ne me gênait pas, aujourd'hui si, un peu.
Pour ce rôle c'est Sara Forestier qui a été choisie, ce n'est pas une actrice que j'ai souvent vu jouer (à moins de ne pas m'en rappeler...) mais je trouve qu'elle fait le job correctement dans "Hell", sans être parfaite elle a réussi à restituer la fragilité du personnage, j'ai ressenti la même compassion pour Hell dans le film que dans le livre, et physiquement il y a aussi quelque chose que Forestier apporte, quand Hell est dans son milieu elle parait éteinte, on arrive à percevoir la tristesse au fond d'elle et au contraire quand elle est heureuse avec Andréa est est lumineuse. De ce côté là c'est bien, je n'ai pas de reproche à faire.
Là où le bas blesse c'est que Sara Forestier n'est pas assez arrogante, à la base Hell est condescendante et méprisante et là il n'y a pas grand chose, elle n'envoie pas bouler ses parents (se contentant de traiter son père de connard quand il n’étend pas), ne bave pas sur le dos de son entourage, ne balance pas sa longue tirade à Andrea dans le but de le démolir, elle est trop gentille en fait, je ne sais pas si c'est un choix fait pour rendre le film moins trash ou le personnage moins antipathique mais le résultat est loin d'être convaincant et Hell est assez plate.

Pour Andrea c'est Nicolas Duvauchelle qui s'y colle, j'aime bien cet acteur (surtout physiquement oui, faut avouer ! Mais il était quand même excellent dans "Polisse" donc en ne me traiter pas d'obsédée tout de suite) mais dans "Hell" il n'est pas bon, du tout, déjà je n'aime pas cette grosse fadasse d'Andrea dans le livre mais c'est amplifié par le jeu d'acteur. Duvauchelle est mono-expressif, il récite son texte, on voit que les scénaristes ont essayé de creuser son personnage, de donner plus d'importance à sa relation difficile avec son père, mais la sauce ne prend pas, il n'est absolument pas touchant, il est juste ennuyant et là où il n'était qu'un petit con dans le livre il se transforme en gros blaireau dans le film, il se met à rouler à fond la caisse parce qu'une bande de beaufs l'a provoqué, il essaie de donner des ordres à Hell, il est violent; c'était déjà un crétin sur papier c'était inutile de lui coller l'étiquette du parfait branleur qui tente de contrôler son monde et pète un boulard à la moindre occasion !
Le reste du casting est trop anecdotique pour en parler, que ce soit les amies de Hell, ses parents qui sont plus présents que dans le livre mais tout aussi inexistants, et les autres, aucun protagoniste n'est vraiment creusé et les acteurs qui les jouent n'ont donc pas eu l'occasion de me marquer.

En ce qui concerne l'histoire, si le livre est répétitif et assez lassant à la longue, le film réussit l'exploit de faire pire, cela se résume encore une fois à suivre Hell d'une soirée pleine de coke à une autre mais là ou la romance entre Hell et Andrea apporte un peu de légèreté au livre, dans le film c'est devenu une histoire assez malsaine où les deux se font sans arrêt du mal pour finir par un concours morbide où ils picoleront jusqu'à la limite du coma éthylique (aaaahh le romantisme !), il n'y a que quelques rares scènes où on peut vraiment voir ce qui les lie, où il prend soin d'elle quand elle est malade après une énième cuite, mais c'est trop peu, leur style de vie est glauque et leur romance était sensée être une bouffée de fraicheur pour eux jusqu'à ce que leurs démons les rattrapent, pas une histoire où leurs jalousies respectives les rongent encore un peu plus...
Par contre je dois dire que j'ai bien plus accroché au dénouement du film que du livre, il reste le même mais la mise en scène et le jeu d'actrice fait qu'il m'a plus secouée et je trouve la réaction de Hell sur écran plus touchante que sur papier.

C'est difficile de défendre ce film, à chaque fois que je trouve quelque chose de positif il y a autre chose à côté qui gâche tout, le scénario est raté, le casting n'est pas sans faute et l'atmosphère n'est pas bien retranscrite non plus, c'est insipide, ce n'est pas aussi oppressant que cela le devrait et surtout c'est poussif, le film ne dure que 1h40 mais j'ai trouvé le temps très long, j'ai même fait avance rapide quelques fois parce que je n'en pouvais plus !
Finalement même si je trouve bon nombre de bémols au livre il est supérieur à son adaptation et si on veut vraiment saisir le caractère de Hell c'est vers ce support qu'on devrait se tourner !
 .
.
Ma note :

2 commentaires:

  1. Je trouve enfin un avis sur cette adaptation, qui me confirme que NON, il ne faut pas que je la regarde. Hell m'a marqué quand je l'ai lu en 2008 (l'année de mes 18 ans). Tant l'écriture que le personnage de Hell m'avaient réellement plu. Je me suis déjà dit plusieurs fois que, 7 ans plus tard, je devrais le relire avec une sensibilité toute autre qu'à l'époque. Et je me suis souvent demandée ce que valait le film (Sara Forestier, je l'ai connue à travers le Nom des Gens, que j'ai trouvé très bon, et un peu après, à travers L'esquive, bon aussi mais qui m'a moins touchée). Je vais donc me cantonner à ma vieille tactique d'éviter un film qui pourrait totalement bouleverser le souvenir que j’aurais d'un livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A ton service, j'adore dégouter les gens =D
      J'ai toujours tendance à dire qu'il faut se faire son propre avis mais vu que tu as adoré le livre ce serait dommage de gâcher ça, le film apporte quelques bons trucs mais ça reste léger dans l'ensemble et je crois qu'il vaut mieux se contenter du film quand on ne connait pas le bouquin !

      Supprimer