vendredi 8 janvier 2016

Le secret des fleurs, tome 1 : Le dahlia bleu - Nora Roberts





Le secret des fleurs, Tome 1 : Le dahlia bleu
  Nora Roberts
 Édition J'ai lu, 2008
Traduit par Sophie Pertus
413 pages 


Genre(s) : Romance


..




Série : Le secret des fleurs

1. Le Dahlia bleu
2. La rose noire
3. Le lys pourpre
    
.
 .
Résumé :
.
Jeune veuve, Stella Rothchild revient à Memphis avec ses deux petits garçons. Engagée par Roz Harper qui veut réorganiser sa jardinerie de luxe, Stella tombe vite sous le charme de cette splendide propriété dans le plus pur style sudiste. Seule ombre au tableau : sa relation orageuse avec le paysagiste Logan Kitridge. Elle le juge désorganisé, il la prend pour une paperassière. Néanmoins, petit à petit, chacun admet la compétence de l'autre. Un respect mutuel fleurit, puis c'est l'amour qui éclot entre eux. Stella s'épanouit dans sa nouvelle vie. Mais, une nuit, elle entend chanter dans la chambre des enfants. Le fantôme de Harper House ne serait donc pas une légende ? Car comment expliquer cette voix douloureuse qui la met en garde contre le mystérieux dahlia bleu ?
.
 .
Mon avis :
. 
Pour commencer l'année je voulais une lecture toute douce sans que cela soit niais et "Le dahlia bleu" est le premier à m'être tombé sous la main, je n'avais jamais lu l'auteure et je ne savais pas trop à quoi m'attendre mais j'ai tenté le coup, et on peut dire que je commence bien 2016 parce que c'est une première... déception !

Trois ans après avoir perdu son mari, Stella décide de partir avec ses deux fils pour refaire sa vie à Memphis. Elle est vite engagée par Roz, propriétaire d'une pépinière, et pose ses valises chez elle avant de découvrir que cette maison abrite quelques secrets et même un fantôme !
Mais cette histoire n'est qu'au second plan, "Le dahlia bleu" s'attarde avant tout sur la nouvelle vie de Stella et sa rencontre avec son collègue Logan qui l'a rend chèvre au départ mais qui va se rapprocher d'elle par la suite...

En ouvrant ce livre ce que j’espérais le plus c'était de trouver une atmosphère réconfortante, les thèmes du "Dahlia bleu" me faisaient penser aux livres "Amour & autres enchantements" et "Le langage secrets des fleurs", deux titres dont les ambiances m'avaient bercée et m'avaient fait me sentir bien mais "Le dahlia bleu" m'a laissée froide, je ne sais pas si cela vient de la plume de l'auteure ou de la traduction mais cela ne fonctionne pas, je n'ai pas trouvé le cocon dans lequel je voulais me plonger, Nora Roberts n'a pas réussi à créer quelque chose d'apaisant et pourtant vu le cadre, dans cette petite ville et en particulier au milieu de toute cette nature, de toutes ces fleurs c'était largement faisable.

En dehors de l'atmosphère j'avais aussi quelques attentes concernant cette histoire de fantôme et encore une fois je n'ai pas eu ce que je souhaitais, le côté surnaturel du livre n'est qu’esquissé, on ne sait rien sur l'esprit à par que c'est une femme et qu'elle est à priori bienveillante avec les enfants, ce premier tome fait tout de même 400 pages et les informations sur elle sont bien maigres, ce qui a le don de m'agacer, même sans espérer une intrigue transcendante il y avait le temps et les moyens de faire une histoire qui aurait pu apporter au moins un peu d'intérêt à ce premier tome, là cela donne plutôt l'impression d'avoir été ajouté par l'auteure sans qu'elle sache vraiment quoi en faire ou pire qu'elle nous prenne pour des truffes et qu'elle ait intégré ce fantôme juste pour nous pousser à lire la suite... Merci mais non merci !

En fait l'histoire me fait vraiment penser à un téléfilm pourri et atrocement niais qu'on peut voir l'après-midi à la télé, tout tourne autour de la romance qui n'a aucun charme, qui est bien sur prévisible du début à la fin, et qui est en plus bien gonflante avec cette manie qu'a Logan de décider pour Stella, les personnages sont lisses au possible, en gros ils sont tous d'une extrême gentillesse sauf Logan qui a l'air bougon mais en fait il a un gros coeur plein d'amour qui ne demande qu'à être découvert sous cette carapace de muscles (pfff), et voila on a fait le tour de leur personnalité, ils sont gentils, ils sont serviables, ils sont souriants et c'est tout, les personnages ne sont pas creusés, n'ont aucun caractère, ont l'air d'être tout droit sortis de l'univers de "La petite maison dans la prairie" tellement ils sont fades, des protagonistes pareils sont vus et revus et devoir les suivre une énième fois pendant plusieurs centaines de pages n'est pas plaisant, peu importe à quel point une intrigue est bonne si les personnages ne sont pas bien travaillés cela gâche le plaisir, là on ne peut même pas se reposer sur une intrigue qui tient la route, au début Stella et Logan ne peuvent pas se piffer, ils se forcent à être aimables l'un envers l'autre pour finir par se tourner autour, ce genre d'histoire d'amour même si elle a été très souvent exploitée peut tout de même parfois faire son effet sauf que je ne peux pas vibrer car les personnages sont inintéressants comme déjà dit mais aussi parce que ce qu'il y a entre eux ne dégage rien, ni passion, ni attachement, ni alchimie, ce n'est pas franchement le genre de romance qui me fait rêver ! 

En dehors de leur relation on n'a franchement pas grand chose à se mettre sous la dent, on aurait pu avoir une histoire construite autour de Stella qui cherche à tourner la page après la mort de son mari et de recommencer une nouvelle vie mais comme pour le fantôme tout est expédié en deux temps trois mouvements, c'est trop simple, ce n'est pas émouvant et c'est tout simplement vide.

Je ne vois pas quoi ajouter d'autre, je n'ai même pas de positif à dire sur cette lecture... En lisant d'autres chroniques j'ai remarqué que j'étais une des seuls à ne pas avoir adhérer, j'étais peut-être trop exigeante je ne sais pas mais "Le dahlia bleu" n'a pas réussi à me distraire mais plutôt à me frustrer et je pense ne pas prendre le risque de lire un autre titre de Nora Roberts à l'avenir.


Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire