dimanche 3 janvier 2016

Walking Dead, tome 11 : Les Chasseurs - Robert Kirkman / Charlie Adlard




Walking dead, tome 11 : Les chasseurs
  Robert Kirkman / Charlie Adlard
 Édition Delcourt, 2010
Traduit par Edmond Tourriol / Makma
137 pages 

 

Genre(s) : Comics, Horreur, Zombie


..






Série : Walking dead

1. Passé décomposé ---> #
2. Cette vie derrière nous ---> #
3. Sains et saufs ? ---> #
4. Amour et mort ---> #
5. Monstrueux ---> #
6. Vengeance ---> #
7. Dans l’œil du cyclone ---> #
8.  Une vie de souffrance ---> #
9. Ceux qui restent ---> #
10. Vers quel avenir ? ---> #
11. Les chasseurs
12. Un monde parfait ---> #
13. Point de non-retour ---> #
14. Piégés ! ---> #
15. Deuil & espoir ---> #
16. Un vaste monde
17. Terrifiant 
    
.
 .
Résumé :
.
Rick et ses compagnons, rejoints par le trio de l'ex-sergent Abraham, tentent de rallier Washington, le lieu où, selon Eugène Porter, tout aurait commencé. Sur la route, le groupe se sent épié, et ce n'est pas la rencontre fortuite d'un révérend qui va les rassurer. Réfugiés dans une église, la paranoïa s'installe. Pire que les zombies, les cannibales... Cette odyssée de la survie atteint un nouveau stade dans l'horreur. Cernés de toutes parts, les survivants devront sacrifier une partie de leur humanité pour survivre.
.
 .
Mon avis :
. 
J'avais adoré le dixième tome de "Walking dead" mais je comprenais pourquoi certains lecteurs n'avaient pas adhéré vu que l'histoire étant assez calme, calme qui a été de courte durée, Robert Kirkman nous prouve encore qu'il est un grand malade et nous balance une nouvelle dose d'horreur dans ce douzième volume.

Un gamin psychopathe, des cannibales, un prêtre louche, du sang, des zombies qui décidement déboulent toujours au mauvais moment, du sang, des personnages qui déraillent complètement, du sang, Eugène qui se la joue "creepy" en matant Abraham et Rosita pendant qu'ils s'envoient en l'air, du sang... Tout va bien au pays des zombies et personne n'est devenu cinglé !

Je dois dire que j'ai légèrement moins accroché à ce tome et ce pour une bonne raison : j'ai déjà plus ou moins vu tous ces événements dans la série, du coup cela n'a pas eu autant d'impact que cela aurait dû, c'est d'autant plus dommage que ce tome pouvait me prendre aux tripes...

Si on laisse ce détail de côté, l'intrigue est encore une fois très prenante et très cruelle, il n'y a pas un seul moment de répit on enchaine du glauque sur du gore, Kirkman a le sens du timing et les moments choquants de ce tome font vraiment leur effet.
Cela dit les choses vont aussi parfois un peu trop vite et je n'aurais pas craché sur quelques pages de plus consacrées aux cannibales pour voir un peu plus comment ils en étaient arrivés là, mais vu qu'on a déjà un bon niveau de dégueulasserie ce n'est peut-être pas plus mal d'avoir abréger ! Mais j'espère qu'on reviendra sur le sujet par la suite en croisant peut-être d'autres amateurs de bonne vian-viande juteuse !

"Les chasseurs" est aussi l'occasion de voir plusieurs personnages y passer, dont un que je suis bien contente de voir lentement et douloureusement crever (je ne suis pas une psychopathe je vous assure !) parce qu'il faisait parti de ceux que je ne pouvais pas blairer et savoir que je n'aurais plus à me cogner ce boulet par la suite me réchauffe le cœur (totalement saine d'esprit, je vous dit !)
Ceux qui survivent à ces nouvelles épreuves ont l'air de dire adieu à leurs dernières parcelles d'humanité, que ce soit les adultes ou les enfants ils font tous couler le sang, certains par nécessité, d'autres par sadisme et s'il y en a quelques uns qui montrent des remords, globalement le groupe est assez froid et j'espère que la suite sera bien travaillée à ce niveau parce que je n'ai pas trop envie de me retrouver face à une bande de monstres sans pitié, on verra bien !
Et donc il y a le petit nouveau, le père Gabriel, resté calfeutré dans son église depuis le début de cette apocalypse qui a du faire des choses pas très choupinettes pour rester en un seul morceau et qui pourtant est resté un gros niais qui m'a bien tapé sur le système, donc tant qu'à faire s'il pouvait crever bientôt lui aussi cela m'arrangerait !

Bref, quelques bémols qui n'entache en rien mon amour pour la série et le plaisir que je ressens en voyant des personnages se faire dépiauter, j'espère quand même que l'histoire va s’accélérer et qu'elle ne va pas se trainer trop longtemps pour que la saga ne s'essouffle pas...


Ma note :

4 commentaires:

  1. C'est un tome terrible avec ces cannibales ! J'espère que les tomes suivants te plairont, j'ai trouvé pour ma part que ça s'essoufflait à partir du 13 ou 14.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe tu me fais peur, j'ai déjà lu le tome 12 (que j'ai pas encore chroniqué) et justement je l'ai trouvé plutôt mou, si ça continue comme ça, ça craint :s

      Supprimer
  2. J'ai eu le même souci que toi en ayant vu la série : je m'attendais à certains événements, et du coup, l'effet de surprise ne jouait plus...

    Par contre, j'ai l'infinie tristesse de t'annoncer que le père Gabriel va encore te taper sur le système un bon moment (je peux pas le sacquer non plus !!^^)

    RépondreSupprimer
  3. NNNAAAAAAAAAAAOOOOOOOOOONNNNNNN POUQUOOOOOOOOIIIIIII ? Rah mais butez moi ce cul béni pinaise :o

    RépondreSupprimer