mardi 2 février 2016

Walking Dead, tome 14 : Piégés ! - Robert Kirkman / Charlie Adlard




Walking dead, tome 14 : Piégés !
Robert Kirkman / Charlie Adlard
Édition Delcourt, 2011
Traduit par Edmond Tourriol / Makma
144 pages 

 

Genre(s) : Comics, Horreur, Zombie


..




Série : Walking dead

1. Passé décomposé ---> #
2. Cette vie derrière nous ---> #
3. Sains et saufs ? ---> #
4. Amour et mort ---> #
5. Monstrueux ---> #
6. Vengeance ---> #
7. Dans l’œil du cyclone ---> #
8.  Une vie de souffrance ---> #
9. Ceux qui restent ---> #
10. Vers quel avenir ? ---> #
11. Les chasseurs ---> #
12. Un monde parfait ---> #
13. Point de non-retour --> #
14. Piégés !
15. Deuil & espoir ---> #
16. Un vaste monde
17. Terrifiant 
    
.
 .
Résumé :
.
Suite à la tragédie qui vient tout juste d’ébranler la tranquille communauté d’Alexandria, Douglas Monroe cède sa place de leader à Rick. Son sang-froid, son organisation et sa lucidité durant l’agression du groupe de maraudeurs ont prouvé à tous sa capacité à faire face à ce genre de situation extrême. Reste que les coups de feu échangés semblent avoir attiré l’attention sur des kilomètres à la ronde…
.
 .
Mon avis :
. 
Quatorzième tome qui relève un peu le niveau après un treizième pas loin d'être désastreux, ce n'est pas encore sans défaut mais au moins cette fois ci ma lecture n'a pas été trop pénible.

Cet opus prend place juste après la dernière scène de "Point de non-retour", les coups de feu lors de l'altercation ont attiré des zombies, beaucoup de zombies, une horde se dirige vers Alexandria et les barrières pour les retenir ne sont pas aussi solides qu'elles semblaient...
Kirkman avait fait la part belle aux interactions humaines jusqu'à maintenant et même s'il continue de développer certaines personnalités (même si c'est encore trop peu et que cela me frustre de ne pas en savoir plus sur Michonne), et certaines relations (de façon plus ou moins réussie, subtilité zéro en ce qui concerne Rick et Jessie par exemple...), c'est vraiment l'action qui est au premier plan et je dois dire que cela fait du bien quand cela s'étripe de partout, qu'on arrête de parler un peu et qu'on réduit en bouillie des zombies par paquet de 12, on doit encore supporter le père Gabriel en train de chouiner dans un coin et Monroe qui se met aussi à faire son pleurnicheur (doit y avoir une épidémie de boulets dans le coin) mais ce petit bain de sang ne m'a pas fait de mal.

Contrairement aux personnages qui vont bien en souffrir, plusieurs vont y passer, un autre va être salement blessé et globalement plus personne ne sera en sécurité (encore un coup), d'autant que l'hiver et la neige qui va avec sont arrivés, ce qui va peut-être (ou peut-être pas) créer d'autres problèmes, à voir !

Cette fois je n'ai pas de gros reproche à faire, je lis cette série avant tout pour l'aspect psychologique mais je ne me plains pas d'avoir eu un tome qui multiplie les scènes de baston, qui réveille un peu l'ensemble et qui en plus nous sert un cliffhanger qui donne envie de lire la suite très vite, j'espère que cela ne va pas retomber comme un soufflé et que cela va donner un nouvel élan à la saga.


Ma note :

1 commentaire:

  1. J'ai relu ma chronique car je ne me rappelais pas de ce tome mais apparemment j'avais beaucoup aimé après les impressions mitigées que m'avaient laissées les deux précédents, justement parce qu'il y avait un peu plus d'action.

    RépondreSupprimer