vendredi 22 avril 2016

La liste - Siobhan Vivian



La liste  
Siobhan Vivian 
Édition Nathan, 2013
Traduit par Anne Delcourt
  406 pages

   Genre(s) : Jeunesse
 
.
  .  

Résumé :
.
La liste nomme 8 filles chaque année Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée Et si votre nom s'y trouvait ? Une tradition odieuse sévit au lycée de Mount Washington : tous les ans, une semaine avant le bal de début d'année, une liste est placardée dans les couloirs. Personne ne sait qui établit cette liste. Et personne n'a jamais réussi à empêcher qu'elle soit publiée. Invariablement, chaque année, la plus belle et la plus laide des troisièmes, des secondes, des premières et des terminales sont désignées. 8 filles en tout. 8 filles qui se retrouvent sous les projecteurs impitoyables du lycée. 8 filles qui vont voir leur vie brusquement changer... pour le meilleur ou pour le pire ?
.

 .
Mon avis :

J'ai mis un temps fou à me lancer dans cette lecture, le résumé m'emballait mais étant donné que le sujet pouvait être trop sensible pour moi j'avais peur de me sentir très mal à l'aise. Finalement tout étant trop superficiel, ma lecture m'a laissée indifférente alors qu'elle aurait pu vraiment me remuer...

Comme tous les ans au lycée de Mount Washington, deux filles de chaque classe (de la troisième à la terminale) sont élues, l'une comme la plus jolie fille, l'autre comme la plus laide, c'est donc 8 filles qui sont mises en avant et chacune va réagir de façon bien différente...
Parmi elles il y la rebelle qui va s'enlaidir encore plus, l'ancienne complexée qui va sombrer dans la boulimie, la future reine de promo, la sportive qui est considérée comme un mec (aaahh sexisme, mon amûr !), la bombasse qui est une vraie garce, la jolie idiote qui est sœur avec la moche intelligente... Vous avez dit "clichés" ?

Vous vous doutez bien que si je commence les sarcasmes dès le résumé c'est que je ne vais pas être tendre par la suite, j'ai trouvé quelques points positifs mais globalement cette lecture a été médiocre.
Tout d'abord ce n'est pas difficile de deviner que les stéréotypes sont nombreux, niveaux personnages il ne manque que la pom-pom girl pour avoir le tableau complet qu'on retrouve un peu partout dès qu'une histoire se déroule dans un collège ou un lycée américain, je ne dis pas que ce genre de personnages n'existe pas réellement; des jolies filles qui sont en fait des saloperies j'en ai connues, des têtes de turc j'en ai connues (et j'en étais une aussi !); mais c'est usant de voir sans arrêt le même type de protagonistes, je pourrai à la limite le supporter si les personnages étaient suffisamment travaillés et creusés pour faire oublier cela mais ici ce n'est vraiment pas le cas, il faut dire que le livre faisant 400 pages ce n'est pas suffisant pour donner une vraie personnalité à chacune des filles et c'était déjà une mauvaise idée de base de mettre autant de personnages en avant.
A cause de cela, d'une part les personnages n'ont qu'un ou deux traits de caractère et d'autre part cela rend le récit très confus, on est constamment en train de se demander quelle fille nous sommes en train de suivre, si c'est une "jolie" ou une "moche" et il faut toujours un moment pour raccorder tous les wagons et ce à presque chaque chapitre car en fin de compte les filles ne sont pas marquantes pour la plupart, ma lecture commence à dater et finalement je ne me souviens vaguement que de la nageuse qui est la seule fille que j'ai apprécié suivre car elle est assez forte et continue sa passion sans se laisser rabaisser par les commentaires et Sarah (mais pour les mauvaises raisons) qui après avoir été élue reine des "moches" décide de ne plus se laver, de ne plus se brosser les dents, bref de se la jouer crasseuse et dont je n'ai pas compris les réactions et qui a finit par me taper très largement sur les nerfs.

Les clichés ne se limitent pas aux personnages, l'histoire ne brille pas non plus par son originalité. Le récit se déroule sur une seule semaine depuis la publication des listes jusqu'au bal de fin d'année, bon déjà que l'histoire soit sur une période aussi courte ne montre que les réactions à chaud suite à la liste et ne permet pas de découvrir ce que cela aurait pu éventuellement changer ou quel impact cela aurait eu sur les personnages dans un futur plus ou moins proche, mais surtout le fait que l'auteure ait choisi de raconter une histoire en période de bal de fin d'année, qui est une fête apparemment assez importante pour les américains, fait que l'intrigue tourne en grande partie autour de cela et voir les filles passer leur temps à choisir robes, coiffures et cavaliers m'ennuie au plus haut point.
Le seul mystère à résoudre (et qui amène un peu de sel à cette histoire banale) est de savoir qui a rédigé la liste et je ne vais pas spoiler mais vous voulez mon avis sur la réponse qu'on nous donne ? Eh bien; IL N'Y A AUCUNE PUTAIN DE LOGIQUE ! C'est stupide et incohérent et j'aimerai vraiment en parler mais je ne veux pas gâcher l'agréable sensation qu'on ressent quand on est pris pour un jambon aux pauvres malheureux qui comptent lire ce livre un jour !

Mais finalement, ce qui m'énerve le plus dans cette lecture c'est que l'auteure aborde des thématiques graves comme le harcèlement scolaire ou l'anorexie et au lieu d'en faire quelque chose de profond amenant à une réflexion, elle se contente de s'en servir de façon complètement superficielle, je sais que ce titre est young adult, que l'âge des lecteurs ciblés est d'environ 15 ans et qu'il ne faut pas s'attendre à un livre très sérieux qui développe des sujets aussi complexes, mais justement le fait que "La liste" est destiné à des adolescents était idéal pour parler intelligemment de ces thèmes et pour faire réfléchir certains d'entre eux là dessus et pas juste leur laisser penser "l'adolescence est pourrie, vous allez mofler, démerdez vous et ça ira mieux dans 10 ans !" c'est complètement nul comme message, faire en sorte (ou du moins essayer) de donner un peu d'espoir à ceux qui souffrent de ces problèmes ou déclencher une prise de conscience chez ceux qui harcèlent aurait été bien plus pertinent, traiter des sujets pareils avec autant de légèreté est maladroit et stupide étant donné tout le mal que cela peut causer et je suis bien placée pour le dire, et pareil pour les autres thèmes qui ne m'ont pas touchée personnellement mais qui sont tout aussi vite expédiés... Enfin j'en demande peut-être trop, c'est vrai que dans un bouquin jeunesse ou young-adult la consistance et la profondeur on s'en fout hein, vaut mieux écrire des trucs simplets, après tout les jeunes sont des abrutis (promis, c'était mon dernier sarcasme !)
Et ce reproche est valable pour le livre entier, vu le sujet on aurait aussi pu s'attarder ce qui se rapporte à la beauté, au fait que cela ne fait pas tout et que ce n'est pas le plus important mais la seule réflexion pertinente à ce sujet est dans les toutes dernières lignes du texte, ce qui est encore plus décevant vu qu'on constate que l'auteure elle même se rendait compte qu'elle aurait pu creuser son histoire mais qu'elle n'a pas été jusqu'au bout...

Bref, plus le temps passe et plus cette lecture descend dans mon estime alors qu'on ne part pas de très haut à la base, je ne retiens maintenant que le négatif, c'est un gros raté sur tous les points et y repenser m'agace encore suffisamment pour me faire presque regretter d'avoir donné sa chance à cette lecture !


Ma note :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire