lundi 20 juin 2016

Chronique film : Vampire academy



Vampire Academy

Réalisé par Mark Waters
Scénarisé par : Daniel Waters
2014, Etats-Unis
Durée : 1h44
Genre : Fantastique

Avec : Zoey Deutch (Rose), Lucy Fry (Lissa), Danila Kozlovskiy (Dmitri), Olga Kurylenko (Kirova), Sami Gayle (Mia), Gabriel Byrne (Victor)...

Adaptation de : Vampire Academy, Tome 1 : Soeurs de sang de Richelle Mead




Synopsis :

Rose, une adolescente de 17 ans, est une Dhampir, une créature mi-humaine mi-vampire, gardienne des Moroi, une race de vampires mortels pacifiques. Elle doit enseigner les fonctions de gardienne à sa meilleure amie Lissa et affronter les Strigoi, une race de vampires maléfiques. Tout en devant jongler avec son amour pour Dmitri, son professeur.
.
.
Mon avis :
.
J'ai découvert le premier tome de la saga livresque il y a trois ans maintenant et si j'avais trouvé pas mal de défauts j'avais bien aimé la mythologie mise en place qui avait l'air d'inaugurer de bonnes choses (après ce n'est peut-être qu'une impression, n'ayant pas lu la suite...) et si j'aime en général découvrir les adaptations cinématographiques des livres que j'ai lu, là j'étais réticente, déjà parce que je trouve l'affiche absolument immonde avec une tagline ridicule ("Sang, sexe et coups bas... Une école (presque) normale", les responsables de ce truc auraient pu promettre un "American pie dans le monde des vampires" que cela n'aurait pas été pire, je sais que le public ciblé est adolescent mais de là à prendre les ados pour des andouilles...) mais aussi parce que le casting ne m'emballait pas et que les avis étaient très mauvais accessoirement.
Mais n'écoutant que mon masochisme j'ai finalement tenté le coup, et maintenant je sais que quitte à satisfaire mon côté maso j'aurais eu meilleur compte à aller dans la boite SM du coin pour me faire fouetter les tétons, cela aurait surement été plus amusant que de regarder ce film !

Bon, "Vampire Academy" c'est quoi ? C'est l'histoire de Rose et de sa copine Lissa, qui sont toutes les deux des vampires (mi-vampire mi-humaine pour la première, "moroï" pour la seconde, en gros elle boit du sang mais elle est mortelle et supporte le soleil, et les moroï ont qui plus est le pouvoir de contrôler un élément que ce soit le feu, l'air, l'eau ou la terre, mais Lissa de son côté réussit à contrôler l'esprit et peu convaincre les autres de faire à peu près tout et n'importe quoi, et en plus la demoiselle fait partie de la famille royale)
Les deux héroïnes partagent également un lien assez particulier qui fait que Rose en se concentrant peut se "projeter" dans la tête de Lissa et voir ce qu'elle voit, entendre ce qu'elle entend, ressentir ce qu'elle ressent...
Le film commence alors que Rose et Lissa se sont enfuies de l'académie un an plus tôt et sont rattrapées par Dmitri, qui veillera à la sécurité des deux jeunes et qui apprendra à Rose comment vaincre les Strigoï (les vampires morts-vivants et sanguinaires) et comment protéger son amie qui est devenue la cible de plusieurs menaces.
 .

Globalement ce film est un mélange entre Gossip girl et un film d'épouvante pour ados (vous savez les films où il n'y a rien d'horrible à par quelques éclaboussures de sang sur le mur pour faire croire qu'un danger rôde alors qu'en fait le chat représente une menace plus sérieuse !), alors honnêtement l'histoire dans le bouquin ne m'a pas trop marquée donc je ne sais pas précisément si le film est plus ou moins fidèle et bien sur je m'attendais à un film assez léger niveau horreur mais se retrouver face à des vampires dont les actes les plus atroces sont de lancer de fausses rumeurs sur les autres élèves et à l'occasion d'affronter des morts-vivants baveux sortis d'une obscure série Z c'est moyen, et ennuyeux.
Et forcément vu qu'on est dans un film pour ados on se retrouve avec des "romances" de partout et forcément elles sont insupportables !
Ah oui et pour la mythologie vampirique mise en place ? Profitez en bien parce qu'elle est expliquée en cinq minutes, et après on en parle plus, les scénaristes n'ayant pas été foutus de creuser ce point, après tout ce n'est pas comme s'il y avait six tomes et probablement plus d'informations à se mettre sous la dent et qu'on aurait pu intégrer à ce film hein, vaut mieux se concentrer sur les scènes où les deux héroïnes font du shopping ou que les personnages se font les yeux doux hein.
Et surtout LA bonne idée était de faire se terminer le film sur une sorte de cliffhanger, je sais que le scénario d'un deuxième film a été écrit mais ce premier volet a fait un tel flop que la suite ne sortira pour ainsi dire jamais alors finir en queue de poisson c'est vraiment la cerise sur le tas de bouse !
Bref je vais arrêter là pour l'histoire parce que plus j'y repense plus elle m'énerve et je vais plutôt parler du reste parce que là aussi il y en a des choses à critiquer !

Le casting est composé de Zoey Deutch que je connaissais "grâce" à son personnage insupportable de la série "Ringer" et que je n'étais pas franchement ravie de retrouver en Rose mais finalement elle s'en sort plutôt bien, déjà j'aime assez son personnage qui sait se battre, se montrer forte, avoir de la repartie (et pourtant je l'ai trouvé largement agaçante dans le livre, parce que trop grande gueule, trop prétentieuse, mais c'est atténué dans le film et c'est tant mieux) et je trouve que Zoey Deutch convient bien à tout cela et sans avoir un charisme fou elle a quand même une certaine présence.
Lucy Fry incarne Lissa et elle passe suffisamment de temps à rester la bouche ouverte à gober les mouches pour devenir pénible, et son jeu accentue vraiment le côté insipide du personnage.
Le trio est complété par Danila Kozlovskiy qui joue Dmitri le (soi-disant) beau-gosse ténébreux de l'histoire qui ressemble à tous les autres mecs des films pour ados et qui du coup ne me fait aucun effet, d'autant que je ne suis pas fan de son personnage à la base que je trouve fade...
Les seconds rôles sont déjà plus connus que ce soit Olga Kurylenko que j'avais découvert dans "Paris, je t'aime" où elle jouait... un vampire, et qui ne m'a jamais vraiment marquée dans ses autres rôles et ce n'est pas ici que cela va changer mais si elle passe son temps à jouer les rôles de potiches aussi..., Gabriel Byrne qui était là parce que... euh je ne sais pas, il s'ennuyait entre deux tournages donc il a voulu dépanner l'équipe du film ?! On l'a déjà vu plus inspiré, mais sa prestation est correcte, ou encore Joely Richardson qui fait deux apparitions avec un costume de reine qu'elle a dû trouver dans un tout à dix balles et qui aurait mieux fait de recycler ses costumes de "The Tudors", cela aurait été un poil plus chic et elle n'aurait pas eu l'air d'un mauvais cosplay.
Le reste du casting est facilement oubliable, ils se ressemblent tous, ils sont tous blancs, tous maigres, tous lisses (c'est marrant d'ailleurs, quand j'allais à l'école il y avait de tout, des grands, des petits, des maigres, des gros, des roux, des blancs, des noirs, des asiatiques, mais bon j'ai été dans des écoles d'humains après tout, chez les vampires il n'y a peut-être qu'un seul type de physique... ou alors c'est l'industrie du cinéma qui n'est peut-être pas foutue de varier les castings et de représenter tout le monde ?!)


Bref les acteurs ne sont pas brillants mais les personnages étant plats et / ou clichés c'est plutôt ardu de faire une interprétation potable, pour tout dire si on enlève tout le côté vampirique on se retrouve face des personnages d'adolescents comme on en voit partout, qui n'ont pratiquement rien d'intéressant et qui sont tous plus ou moins insupportables, c'était déjà un des reproches que j'ai pu faire au livre mais d'après ce que j'ai lu cela s'améliore par la suite, seulement j'aurais aimé que les scénaristes n'attendent pas et offre des personnages plus développés dès le départ, encore un point sur lequel ils se sont vautrés.

Je ne parlerai pas de la réalisation (qui n'a rien de spécial), de la musique (dont je ne me souviens pas), des dialogues (qui sont dénués d'intérêt quand ils ne sont pas agaçants), les combats sont horriblement mal chorégraphiés, du coup on a l'impression qu'il y a aucune force dans les coups portés, à moins que les acteurs n'aient de la guimauve à la place des muscles.. Et les effets spéciaux même s'ils sont peu nombreux sont assez mal faits (je fais surtout allusion à une des dernières scènes qui fait intervenir des grosses bébêtes poilues)

Pour ne pas être complètement négative je dois avouer que les décors de l'académie ont plutôt de la gueule sans avoir l'air de dire on-est-des-vampires-on-est-trop-dark-on-vit-dans-des-lieux-sombres-t'as-vu, on reste dans le sobre, cela manque peut-être un peu de magie mais on tombe tellement dans la caricature sur le reste qu'il vaut mieux parier sur la simplicité là dessus !

On frise le navet avec cette adaptation, ma très grande indulgence et les quelques rares points positifs le sauve à peine, mais en même temps le four qu'il s'est pris au box-office est mérité dans la mesure où ils ont juste voulu se faire du blé en faisant venir les fans du livre (et en pissant sur ce dernier au passage vu ce que j'ai pu entendre) et les ados qui comme on le sait tous ne s'intéressent qu'au gore et qu'au cul (non) (et je prend leur défense alors que je ne peux pas sacquer les ados... ni les enfants... ni les humains en général !).
Donc que ce soit parce que vous êtes fan du livre ou parce que vous voulez regarder un film divertissant, de mon point de vue vous devriez passer votre chemin !
 .
.
Ma note :

1 commentaire:

  1. Pour moi, c'était un vrai navet mais je l'ai regardé dans cette perspective et j'avais passé un bon moment avec mon copain (honteux!), on a bien rigolé. ^^ Il mérite son flop au box office, dommage pour les fans du livre et pour le livre lui-même (car parfois les adaptations donnent envie de lire le livre, mais là ce n'est pas le cas!)

    RépondreSupprimer