lundi 6 juin 2016

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome 1 : Tout commence mal... - Lemony Snicket




A series of unfortunate events, Book 1 : The bad beginning 
Lemony Snicket
Édition HarperCollins, 1999
Lu en VO
  162 pages

   Genre(s) : Jeunesse, Aventure
 
.
  .  

Résumé :
.
La vie des enfants Baudelaire démarre bien mal... Tout commence le jour où leurs parents disparaissent dans l'incendie de leur maison laissant leurs trois enfants à la tête d'une immense fortune. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, les voilà confiés à leur oncle, le Comte Olaf, qui déploiera toutes les ruses pour s'emparer de leur richesse. Il faudra encore plus de malices aux trois enfants pour déjouer les tours pendables de cet étrange aristocrate...
.

 .
Mon avis :

Je n'avais jamais eu l'occasion de lire cette série, ni pendant mon enfance ni à mon adolescence (où je me suis contentée de l'adaptation cinématographique dont je n'ai plus aucun souvenir...) et je ne me serai probablement pas penchée sur les livres si je n'en avais pas eu de bons échos et si je n'avais pas cherché des livres courts à lire en anglais (parce que j'avoue que si je comprend bien la langue j'ai très souvent la flemme d'en lire des centaines de pages !).
Ce n'est pas un début de saga qui me rend impatiente de découvrir le deuxième tome (que j'ai déjà dans ma pile à lire) mais c'est quand même suffisamment sympa à lire pour me rendre curieuse de connaitre la suite.

L'histoire est assez simple, en gros trois enfants se retrouvent orphelins suite au décès brutal de leurs parents et sont adoptés par un oncle éloigné, le Comte Olaf, qui est loin d'être bienveillant envers eux et qui va tout faire pour essayer de mettre la main sur l'héritage des enfants.

Il faut bien le dire, l'intrigue de ce premier tome est gentillette et assez manichéenne, d'un côté les gentils bien propres de l'autre les méchants bien crasseux, les nuances ne sont pas franchement présentes et j'espère que cela s'améliora par la suite pour que la série gagne un peu d'épaisseur, mais malgré cela et même si l'histoire est assez prévisible (le Comte Olaf n'étant pas spécialement subtil), c'est tout de même plaisant à lire, c'est un tome d'introduction donc on se concentre surtout sur la présentation des personnages et sur l'installation des orphelins chez leur oncle mais une fois tout cela mis en place les coups fourrés de Olaf commencent et permettent de ne pas s'ennuyer même si j'espère que ce ne sera pas toujours à la même chose au fil des tomes pour ne pas que cela devienne lassant.
Autre bon point; ce n'est pas niais, c'est même un peu cynique grâce aux commentaires du narrateur, il y a un peu d'humour noir et une petite ambiance gothique pas désagréable dans ce grand manoir qui tombe en miettes, pas au point de coller les miquettes bien sur parce que c'est un livre pour enfants à la base mais cela fait son petit effet et apporte un certain charme. (Oui pour moi les bicoques qui partent en lambeaux et les grands bonshommes vicieux qui tentent de zigouiller des gamins ont du charme ! Ma santé mentale va toujours aussi bien !)

Les protagonistes comme je le disais sont soit gentils soit mauvais donc à ce niveau là ce n'est pas une réussite mais tout n'est pas à jeter car bien que les héros soit des enfants ils ne sont pas aussi têtes-à-claques que d'autres gamins croisés dans d'autres séries (coucou Le monde de Narnia !), Violette et Klaus sont de jeunes adolescents de 14 et 12 ans mais elle est une inventrice confirmée et lui un gros lecteur qui se souvient de tout et ils ont suffisamment de plomb dans le crane pour ne pas se précipiter dans la première embûche venue et pour se sortir de situations délicates, autant dire que cela a été reposant pour mes nerfs de ne pas suivre des enfants qui se comportent comme des boulets !
Il y a aussi Sunny (ou Prunille dans la version française) leur petite soeur encore en bas-âge qui fait surtout office de dentier sur pattes, elle passe son temps à mordre tout et n'importe quoi, elle n'apporte pas grand chose (en tout cas, pas d'après ce que je me souviens) mais peut-être que l'auteur lui trouvera une utilité plus tard...
Les autres personnages ne m'ont pas marquée par contre, il y a bien Olaf qui est pas mal dans le genre tordu mais quand même amusant, par contre je ne me souviens pas des autres qui sont tous bien gentils, bien serviables et qui donc ne se distinguent pas les uns des autres.

Il y a beaucoup de points à améliorer par la suite mais j'ai vu des séries pour la jeunesse commencer bien plus mal que celle ci et même si certains éléments me laissent très mitigée, globalement j'ai passé un bon moment, qui plus est la version originale étant accessible (excepté quelques mots que je n'ai pas compris je l'avoue) et le style attrayant, le choix de le lire en anglais n'était pas mauvais !


Ma note :

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire