lundi 18 juillet 2016

La liste de mes envies - Grégoire Delacourt





La liste de mes envies 
Grégoire Delacourt
Édition JC Lattès, 2012
  186 pages

Genre(s) : Contemporain



.
 .
 
  
.

.Résumé :
.
Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être.
.
 .

Mon avis :
.
"La liste de mes envies" est un titre dont on avait pas mal entendu parler à sa sortie, vu tous les bons avis je l'avais vite ajouté à ma wish-list pour finalement le faire longuement poireauter jusqu'à ne plus en avoir de grandes attentes aujourd'hui, ce qui n'est pas plus mal vu ce que j'en ai finalement pensé...

Jo a 47 ans, travaille dans sa mercerie, est mariée à un homme qu'elle trouve correct, a deux enfants et en a eu un troisième mort né, tient un site qui s'appelle "Dixdoigtsdor" qui pourrait être le nom d'un site porno mais qui en fait porte sur le tricot et qui remporte son petit succès. Bref Jo mène une vie banale, loin de ses anciens rêves, avec pas mal d'emmerdes, et pas beaucoup de satisfaction, mais les choses vont brutalement changer quand elle remporte plus de 18 millions d'euros au loto...

Voila un titre qui rejoint ma liste des livres qui ont eu beaucoup de succès sans que je ne sache vraiment pourquoi, oui cela se lit vite (d'une traite pour ma part) et ne demande pas beaucoup de travail au niveau des neurones, mais à côté de cela l'histoire n'a tout simplement aucun intérêt, une fois qu'elle apprend qu'elle a gagné le loto Jo passe son temps à se demander si elle doit encaisser le chèque ou pas, ce qu'elle pourrait acheter avec tout cet argent et ce que cela pourrait lui apporter comme ennuis, et cela tourne en rond jusqu'aux dernières pages où l'auteur se décide enfin à se bouger mais ce qui arrive à ce moment là est tellement prévisible, tellement mal traité que c'est aussi chiant et vide que le reste.

La seule pseudo profondeur que l'auteur essaie de donner à son récit réside dans la question vue et revue "L'argent fait-il le bonheur ?", question que je trouvais déjà exaspérante la première fois et qui aujourd'hui me donne envie de me touiller le cerveau avec un coton-tige, encore plus quand je vois le dénouement ultra convenu que cela donne, et je ne parle pas des autres thèmes du livre comme "Est-ce que l'argent résout tous les problèmes ?" ou "Sur quoi repose l'amour ?" qui sont tous plus usés les uns que les autres et que même le dernier des crétins qui se la joue philosophe de bas étage n'ose pas utiliser (non, je ne dis pas que l'auteur est un crétin juste qu'il se sert de problématiques pourries !), tout cela alourdit le texte, le rend encore plus mièvre qu'il n'est et accentue le sentiment d'être pris pour des jambons au passage.
Et puis je suis désolée mais entendre pour la énième fois que "L'argent est mauvais, ce qui compte c'est ce qu'on a dans le cœur" et autres conneries du même acabit me fatigue, bizarrement c'est toujours ceux qui ont de l'oseille qui te balance ce genre de phrases bateaux en plus !

Je serai tout aussi virulente avec Jo, elle passe son temps à chouiner, sans une thune ou pleine aux as c'est les jérémiades à tout bout de champs; ma vie est triste, je suis grosse, est-ce que mon mari m'aime vraiment ?; et nianiania, tu es riche punaise alors encaisse ton chèque, fais une liposuccion et arrête de nous saouler avec ta crise d'ado à retardement ! Bon je m'excite pour rien mais ce genre de personnage tartignole m'insupporte, c'est le cliché de l'épouse bobonne qui s'intéresse à peu de choses, essaie d'être une sainte (parce qu'avoir du caractère c'est surfait apparemment) et qui est mariée à un homme qui ne la regarde plus, qui a pris du bide et dont le rêve ultime est de se payer un écran plat, je ne dis pas que ce genre de personne n'existe pas dans la réalité mais je suis toujours étonnée de la faculté de certains auteurs à penser que tous les gens "simples" qui peuvent galérer à payer les factures et qui ne vivent pas dans les quartiers chics de Paris sont forcément des péquenauds, je suis quelqu'un de parano donc peut-être que je vois le mal partout et que l'auteur n'avait pas ces intentions là mais vu qu'absolument tous les personnages de ce livre sont dépeints comme des idiots, parlant pour ne rien dire ou juste des banalités, qui n'ont d'autres envie que de celle de voir Johnny Hallyday en concert, j'ai quand même des doutes... 

Bref, à mes yeux ce livre ne vaut pas mieux qu'un mauvais Marc Levy (oh ce pléonasme !), beaucoup de bruit pour une coquille vide, des personnages clichés et terriblement pas intéressants, et une écriture sans saveur, a lire si vous êtes bloqué(e) chez vous et que le reste de vos bouquins a cramé ou que vous êtes coincé(e) aux toilettes avec la constipation, après tout ce bouquin peut faire office de laxatif !.


Ma note

4 commentaires:

  1. J'avais entendu parler du livre, surtout depuis la sortie du film, et en lisant ton avis je me dis que je n'ai rien raté lol
    N'empêche que l'argent n'apporte peut-être pas le bonheur, mais il peut grandement y contribuer, quoi qu'on en dise XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je plussoie, si j'avais de l'argent j’achèterai tous les livres que je veux et ça me rendrait quand même bien contente :D

      Supprimer
  2. Woooo... ça donne envie XD

    j'ai essayé de lire un de ses livres (un recueil de nouvelles) mais le sexisme m'a achevé... la fille (13 ans) était sans cesse ramenée à sa beauté et le garçon (15 ans) qui était très amoureux d'elle, à son entrejambe... (quoi de mieux pour décrire l'amour et le désir que de faire référence à son pénis en érection ? -> sérieux, ce passage m'avait choqué.) Je vous fais le plaisir de spoiler la fin : la jeune fille (je vous rappelle qu'elle a 13 ans dans l'histoire, hein) "drague" son vieux voisin de plus de 40 piges, qui la rejette, ce qui la fait se sentir très mal... Ben voui, c'est tellement crédible qu'une jeune ado (parce qu'elle est paumée et cherche la reconnaissance) cherche à mettre dans son lit un homme de 40 ans ^^ (imaginez un smiley frondeur de sourcils, interloqué par une fin aussi bizarre)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok O_o je me demande si les idées de l'auteur ne sont pas un peu à chier en fait :D
      En tout cas je suis convaincue, je ne lirai pas un autre de ses livres, à moins d'avoir envie de me déclencher une nausée !

      Supprimer